Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : Pour un renforcement des capacités des gendarmes et policiers

IMG_0819

Gendarmes et policiers en atelier/@Inès Laure Ngopot

Ndjoni Sang (Bangui 10/06/16) :_Une nouvelle session de formation à l’intention des policiers et gendarmes a débuté le Mardi 07 juin dernier à Bangui. Cette formation qui a eu lieu dans la salle de conférence de l’hôtel Azimut, est une remise à niveau des forces de sécurité intérieure de la RCA portant sur l’éthique et la déontologie judiciaire.  L’organisation de cette formation est un projet conjoint de la Minusca, le Programme des Nations pour le Développement (PNUD), l’ONU Femme et l’ambassade des Etats-Unis à Bangui.

Ce sont des formations organisées dans un but de renforcer la capacité des gendarmes et policiers sur des notions de exercer convenablement leur métier. Elle offre une occasion d’apprendre les standards internationaux et de les appliquer aux enquêtes en République Centrafricaine. Au programme, les participants sont consacrés notamment sur des théories de la police judiciaire et des cas pratiques.

En appui à cette formation, la Minusca explique avoir joué un rôle crucial qui est d’accompagner la police et la gendarmerie dans le maintien de la sécurité. Pour elle, c’est nécessaire que les forces  de l’ordre intérieures puissent sortir de la routine et d’apprendre de nouvelles expériences.  Le cadre légal, les outilles et logistiques, les ressources humaines et la formation et opération sont des domaines d’accompagnement dans lesquels qu’intervient la Minusca en République Centrafricaine.

Le directeur du cabinet du ministère de la sécurité publique, Étienne BISSA, invité à cette circonstance, trouve que les policiers et gendarmes centrafricains sont souvent taxés de ne pas bien exercer leur métier. Raison pour laquelle cette formation a été organisée par ce projet conjoint afin d’orienter les participants au professionnalisme.

« On a toujours décrié la police et gendarmerie au fait qu’ils ne font pas concrètement leur travail. Parfois ils le font par népotismes, par le désir d’avoir de l’argent, par le lien parental, et le travail à proprement dit est bafoué. Cette formation est un atout pour changer ce visage », a-t-il explique.

L’atelier de formation qui débute ce 07 juin 2016, prendra fin le 25 juin prochain. La dernière formation au profit des gendarmes et policiers centrafricains, appuyée par la Minusca, le PNUD, l’ONU Femme et l’Ambassade des Etats Unis, a eu lieu du 19 au 31 mai dernier.

Inès Laure N’GOPOT

Commentaires

commentaires