Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : un commandant rebelle Seleka condamné à une peine des travaux forcés à perpétuité

Ouverture d’une audience de la cour de cassation de Bangui

Par Erick NGABA

Bangui 25 juillet 2018—Ndjoni Sango : Markani Hamat, un commandant de l’ex coalition rebelle de la Seleka, a été condamné le vendredi dernier, à une peine des travaux forcés à perpétuité. Il est reproché par la justice centrafricaine des faits notamment « association de malfaiteurs, incendie volontaire, vol aggravé et pillage en réunion ».

Le procès du condamné à perpétuité a commencé le lundi dernier pour être bouclé par une sentence le vendredi dernier. Les faits reprochés à ce commandant de la Seleka remontent à 2015, époque où régnaient encore les leaders de cette nébuleuse rébellion à Bangui, capitale de la République centrafricaine.

Selon les faits, tout a commencé à cette époque par des scènes de représailles perpétrées par le condamné Markani Hamat, alors commandant d’une troupe armée, au quartier Bazanga dans le 5ème arrondissement de Bangui à la suite de l’assassiné d’un conducteur de taxi de Km5 au quartier combattant dans le 8e arrondissement de Bangui.

Devant la cour, le condamné Markani Hamat a plaidé non coupable et nié les témoignages des plaignants qui ont déposé à charge contre lui, alors qu’il a présenté ses condoléances à l’une de ses victimes qui fondait en larme.

A la délibération, la Cour l’a condamné à une peine des travaux forcés à perpétuité. Ouverte le lundi 16 juillet dernier, la session criminelle qui a 26 dossiers au rôle prendra fin le 30 Août 2018.

Commentaires

commentaires