Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: une marche des victimes de conflit pour réclamer la justice

Par Jason MARLEY

marche des vicitmes de conflit, sur l'avenue des Martyrs à Bangui@photo Marly Pala
marche des vicitmes de conflit, sur l’avenue des Martyrs à Bangui@photo Marly Pala

Bangui 31 Décembre 2019— (Ndjoni Sango). Les organisations des victimes de la crise centrafricaine ont organisé une marche pacifique le mardi 31 décembre à Bangui pour réclamer des autorités centrafricaines et de la communauté internationale, la justice relative à la menace qui plane sur le processus de paix en République Centrafricaine. La marche a eu lieu à la place Marabena sur l’avenue des Martyrs à Bangui en présence des centaines personnes, représentant les associations des victimes.

Plus de 300 personnes, représentant 8 associations des victimes de la crise qui a secoué la République Centrafricaine, ont pris part à cette marche pour manifester leur mécontentement vis-à-vis des regains de violences qui ont refait surface ces derniers temps dans la capitale et dans certaines villes de l’intérieur du pays.

A en croire, Hervé Severin Lidamon, Coordonnateur des organisations des victimes, les autorités centrafricaines et les partenaires sont les seuls garants qui puissent plaider pour le retour de la paix en Centrafrique

« Nous avons constaté que la crise ne fait que renouveler à chaque moment. Et depuis le début du mois de décembre jusqu’à ce jour, nous avons constaté la reprise des violences tant à Bangui qu’à l’intérieur du pays. Et cette reprise de violences a pour conséquence, des nouvelles victimes. C’est pour cela que nous les organisations des victimes, avons jugé mieux de venir auprès des autorités du pays et des partenaires au développement, faire un plaidoyer au nom des victimes de la crise centrafricaine pour que tous ceux qui sont en train de créer des nouvelles victimes cessent un peu. Nous avons beaucoup des victimes qui attendent que justice soit faite. C’est pourquoi nous voulons attirer l’attention du gouvernement mais aussi des hommes politiques, ainsi que les leaders des groupes armés de cesser de faire de nouvelles victimes », a-t-il déclaré.

D’après le premier ministre, Firmin Ngrebada, ce mémorandum sera consulté par les autorités pour une solution adéquate.

« nous allons ensemble avec le Chef de l’Etat, consulter le document que vous avez remis pour comprendre le contenu afin de voir dans quels moyens vous donner une réponse. Vous savez que la crise a secoué le pays et a fait beaucoup de victimes qui souffrent encore. Et le devoir du gouvernement, c’est de faire en sorte que la justice soit applicable dans tout le pays. A l’instant où je vous par, la Cour Pénale Spéciale et les tribunaux sont en train de tout mettre en œuvre pour traduire les bourreaux devant la justice et de voir dans quelle stratégie, indemniser les victimes de la crise centrafricaine », a-t-il affirmé.

Il faut noter que cette marche qui a déroulé au croisement Marabena avait terminé devant la Primature avec une remise de mémorandum au Premier Ministre et les leaders desdites organisations iront aussi à la MINUSCA pour  y déposer ce même document.