Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: l’implication des médias dans le processus judiciaire

Vue des journalistes à la présentation du rapport de l'OMCA@Erick NGABA

Vue des journalistes à la présentation du rapport de l’OMCA@Erick NGABA

Hermann LINGANGUE

Bangui 23 mars 2018 (Ndjoni Sango) : Les médias centrafricains sont appelés à s’impliquer dans le rétablissement de la justice afin de contribuer à reconstruction d’un Etat de droit. A cet effet, le Service de monitoring de l’Observatoire des Médias en Centrafrique (OMCA) a observé et analysé les contenus médiatiques sur la session criminelle qui a lieu durant le mois de janvier 2018,  en vue de pousser ces médias à accorder une importance à ces sessions judiciaires, au bénéfice de la population.

A travers le projet CONNECT de l’ONG Internews, l’OMCA qui est le tribunal des pairs du milieu médiatique en  Centrafrique, a jugé utile de consacrer son rapport du mois de janvier 2018 aux procès ayant eu lieu à la Cour de Cassation de Bangui.

Dans son rapport de janvier 2018 présenté le 21 mars dernier, l’OMCA a fait comprendre aux professionnels des médias leur rôle d’informer sur le fonctionnement de la justice à tous les niveaux de la procédure pénale.

Il s’agit pour l’OMCA de situer la responsabilité des média d’informer sur les étapes des différents procès au quotidien, et également de les mobiliser tous les acteurs sur la nécessité de prioriser également la justice dans les efforts consentis pour le relèvement du pays.

Pour cet exercice, dix (10) journaux, et cinq (5) radios ont été ciblés par le Service de Monitoring de l’OMCA. Il s’agit pour la presse écrite de: Agora ; L’Expansion, Le Citoyen, Le Confident, Le Démocrate, Top Contact, Nouvelle Espoir, L’Hirondelle, L’Ecureuil, et Le Tambourin. Cependant, les stations radios ciblées sont la Radio Centrafrique, Radio Ndeke-Luka, Radio Notre Dame, Radio Voix de l’Evangile et la Radio Maria.

L’engouement de la presse écrite et des radios sur la justice

Selon le graphique du rapport de l’OMCA, la rubrique Justice pour les radios arrive en tête avec 50,75%, secondée par la rubrique Insécurité/Défense avec 25,75% et la rubrique Société avec 11,18%.

A la lecture du graphique, le Service de Monitoring de l’OMCA conclue que « la Radio Centrafrique avec 38% arrive en tête, la Radio Ndeke luka avec 24% occupe la deuxième place et la Radio Maria avec 23%. La radio Notre Dame et la Radio Voix de l’Evangile ont traité partiellement les informations concernant le thème retenu pour le mois de janvier 2018 ».

Par contre, la rubrique insécurité/Défense arrive en tête avec 21,45%, suivi de la rubrique Humanitaire avec 14,65%, les rubriques Politique avec 12,74%, d’après le constat fait par le Servie de Monitoring de l’OMCA. Or, la rubrique Justice est à 12, 45%, durant le mois de janvier 2018 où il a eu la session criminelle de Bangui. Par contre, les autres rubriques ont été partiellement traitées par les organes de la presse écrite durant la période d’observation.

Le Service de Monitoring de l’OMCA dresse un bilan sur les espaces des journaux consacrés à la justice. D’après le bilan, le journal Le Démocrate occupe la première place avec 27,5%, secondé par le journal L’Hirondelle avec 25% et le journal Citoyen avec 19,5% concernant les informations sur la justice.

Considérant le taux de couverture très faible de l’information sur les processus judiciaire, la situation sécuritaire, dans les médias, le Service de monitoring de l’OMCA recommande que « les professionnels des médias fassent de la justice, la lutte contre l’impunité et autres sujets sur l’insécurité et la situation humanitaire un privilège dans leurs publications et programmes de diffusion».

Commentaires

commentaires