Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Réforme et acquisition des véhicules d’Etat, une nouveauté en Centrafrique

12809522_807463662719413_4546153324821148211_n

Véhicule d’intervention de l’OCRB, transportant des planches du Directeur de l’OCRB/@EricNgaba

 

Est-il important de préciser que l’état est une continuité ? En tout cas non pour certains agents et fonctionnaires de l’Etat Centrafricains. L’ignominie à atteint son paroxysme, alors que la Transition tire vers sa fin que certaines personnalités politiques et ou militaires se prêtent au jeu de cache cache. Une pratique ubuesque qui consiste à acheter pour une poignée de pain des véhicules appartenant à l’état.
Cette pratique plutôt rocambolesque est à la mode en Centrafrique notamment à Bangui . Tout le monde réforme dans la foulée des véhicules d’état, pour ainsi éviter d’acheter un véhicule neuf. Quoi de plus normal que de se mettre à l’abri d’un éventuel changement de régime dans cette partie du monde. Les ivoiriens diraient 《QUI EST FOU ?》
Un véhicule acheté pour les besoins étatiques à 25 millions de Francs Cfa se retrouve un mois après chez un fonctionnaire de l’état réformé à 150 mille Fcfa . Pour illustrer ces propos que certains qualifieraient sans doute de diffamatoires, nous prendrons le cas le plus récent et flagrant de l’actuel ministre de la sécurité publique. Monsieur Pierre Chisostum Sambia, quand il fut Directeur général de la maison d’arrêt centrale de Ngaragba, il aurait réformé et acquis un véhicule appartenant à l’administration pénitentiaire. Quelques temps plus tard , il aurait récidivé, cette fois ci en tant que Directeur général de la gendarmerie nationale , il aurait réformé et acquis un véhicule de dotation appartenant à la brigade territoriale de M’Poko Bac.
Autres faits à préciser, cette haute personnalité ne supporterait pas la contradiction, il serait perçu d’ailleurs comme quelqu’un très imbu de sa personne et totalement égocentrique. Pour la petite histoire, il serait en désaccord jusqu’à ce jour avec le Colonel Dépôt. Et pour cause, il aurait tenté de détourner un groupe électrogène appartenant au deuxième groupement de Bambari. Il aurait été contraint à l’époque par le Colonel Depot de rendre ce matériel qui serait déjà caché dans sa ferme à Gbango. La dernière pirouette est un scandale qui a fait couler d’encre à Bangui. La fameuse histoire du don de l’union Européenne en engins roulants à la Gendarmerie nationale. Vous comprendrez que nous parlions de la BJ 80 accidentée, mise au garage puis enlever et disparue alors que l’union européenne procédait à son contrôle de routine. Mais Allô Bangui que passa, la Dame Cathy n’en peut plus. Aux dernières nouvelles, elle aurait remis les pendules à l’heure. Elle aurait exigé la restitution des dits véhicules . Touadera aura certainement du pain sur la planche avec des agents véreux au sommet de l’état. Qu’il fasse très attention avant de confier des responsabilités à ces genres de personnage.
CARLOS MBADIFE DU JOURNAL RÉVÉLATION À VOUS DE JUGER

Commentaires

commentaires