Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: « Je n’ai jamais tenté d’assassiner Anicet Dologuelé » confie Sani Yalo, PCA BARC

Sani Yalo, opérateur économique centrafricain@Erick NGABA

Erick NGABA

L’affaire d’une supposée tentative d’assassinat  entre l’opérateur économique Sani Yalo et l’homme politique Anicet Georges Dologuelé, continue de défrayer la chronique et faire couler des salives en République Centrafricaine. Au-delà d’une guerre médiatique rangée sur les réseaux sociaux, chacun d’eux rejette la responsabilité et se voit en victime de part et d’autre, d’après l’équilibre de l’information de notre rédaction.

L’affaire remonte en 2000 quand l’opérateur économique Sani Yalo dirigeait la société Zongo-Oil, et l’opposant politique Anicet Georges Dologuelé qui occupait la présidence de la Banque de Développement des Etats de  l’Afrique Centrale (BDEAC).

D’après une correspondance datée du 5 février 2003, Anicet Doleguelé s’est dit victime d’un projet d’assassinat organisé par Sani Yalo, aujourd’hui Président du Conseil d’Administration du Bureau d’Affrètement Routier centrafricain (PCA BARC).  Cette correspondance rédigée depuis Brazzaville par l’homme politique centrafricain pour informer les autorités de Bangui à l’époque du régime du feu Ange Félix Patassé, a indiqué que des mercenaires de nationalité libérienne et siéra-léonaise auraient effectué le voyage de Brazzaville à plusieurs reprises avec pour mission d’assassiner le président de la BDEAC dont Anicet Georges Dologuelé. Malheureusement pour ces mercenaires, d’après le document, leur proie était absente de Brazzaville.

Mise en cause dans cette affaire, l’opérateur économique centrafricain qui semble n’avoir rien à se reprocher, balaie d’un revers de la main les affirmations dites gratuites d’Anicet Dologué dans cette correspondance et parle plutôt d’une affaire politique montée de toute pièce.  Revirement de la situation, Sani Yalo  informe plutôt être victime de quatre tentatives d’assassinat organisées par l’ex président de la BDEAC qui voulait l’écarter du pouvoir de Bangui dont il fut proche de l’exécutif.

« Je n’ai jamais tenté d’assassiner Anicet Dologuele. Au contraire, celui qui a tenté quatre fois de me tuer. La correspondance qu’il a rédigée était un montage pour m’écarter des autorités au pouvoir à l’époque. Car j’étais très proche de Patassé et quand Dologuelé a été limogé de son poste, il pensait que j’allais prendre la revanche. Mais je n’ai pas besoin de le faire », a expliqué Sani Yalo qui s’est confié à la rédaction de Ndjoni Sango.

Pour l’opérateur économique centrafricain, c’est sa promiscuité avec le président Touadera qui fait peur et agite l’opposant politique Anicet Georges Dologuelé qui profite, d’après lui, de l’affaire de putsch manqué de Malabo impliquant des mercenaires centrafricains dont son petit frère Dada Yalo, pour sortir ce document afin de salir sa personnalité.

« Il raconte des histoires pour m’atteindre. Il l’a fait au temps de Patassé pour m’écarter, aussi au temps de Bozizé. Et maintenant, il veut encore tenter en inventant des histoires erronées.  A vrai dire, Dologuelé sait que ma proximité avec le président Touadera constitue pour lui un obstacle sur le plan politique. Voilà la vérité. Je n’ai aucun intérêt à l’assassiner. Au contraire, il a peur que je me puisse me venger de tort qu’il m’a causé. Moi je suis un opérateur économique, je n’ai jamais occupé une fonction de l’Etat. Au BARC, je suis actionnaire privé», martèle Sani Yalo qui dit avoir des dossiers accablants sur l’opposant centrafricain qu’il exposera d’un moment à l’autre.

Ces dossiers, a-t-il essayé de révéler, concernent l’affaire de PETROCA et bien d’autres sociétés d’Etat que l’ex premier ministre centrafricaine, Anicet Georges Dologuelé, a privatisées à l’époque.

L’auteur de l’article :

Erick NGABA est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication de l’Université de Bangui où il a obtenu sa licence professionnelle en Journalisme. Free-lance pour plusieurs agences presses internationales, il est le Directeur de Publication et Webmaster de ce site d’informations. Courrier : doctarngaba@gmail.com , +236 72614325

Commentaires

commentaires