Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : la problématique de la mise en place du futur sénat

99e867e5-bdc7-4a2a-c9e0-a6534c7bab1e

Le parlement centrafricain 

Par Fiacre SALABE  

Bangui 19/11/16 (Ndjoni ango.Net) : le parlement Centrafricain est composé de deux chambres à savoir, l’assemblée Nationale et le sénat, qui sera mis en place dans les mois à venir. Cette institution a pour mission, de légiférer et de contrôler toutes les actions menées par le gouvernement pour l’intérêt général de la nation.

La mise en place de l’assemblée nationale se fait par le vote du peuple Centrafricain qui élit leurs représentants au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans. Elle compte 144 sièges pour le mandat en cours et une fois être élus, les députés sont considérés comme les élus de la nation.

Tout citoyen de bonne moralité qui jouit de ses pleins droits civiques peut représenter sa population au sein de sa circonscription respective. Il faut aussi noter que plusieurs critères d’éligibilité sont entrés en ligne de compte pour être candidat.

Une fois élire les députés, ceux-ci procèdent à la mise en place du perchoir administratif de l’assemblée Nationale dans un délai maximal de huit jours selon la constitution. Ce bureau est chargé d’orienter les actions de ladite institution en question pendant toute la période de la mandature qui s’étend sur cinq ans.

Quant au Sénat, il est à noter que c’est la chambre haute du parlement qui constitue la représentation de toutes les collectivités territoriales de la République. Bien avant de mettre en place le Sénat, la constitution prévoie d’abord les élections municipales et régionales. Ces élections seront organisées à travers le vote des Chefs de quartiers et groupes, des Maires, des Sous-préfets et Préfets.

Après avoir élu les différents représentants des collectivités territoriales comme prévu par la constitution, à leur tour ils seront considérés comme étant les grands électeurs. Ces derniers auront la tâche de voter au suffrage universel indirect, les Sénateurs qui vont siéger dans la haute chambre du parlement centrafricain. Tout comme l’Assemblée Nationale, les Sénateurs aussi vont élire dans les huit jours le président de ladite institution.

S’agissant de la mission assignée à ces deux chambres, elles jouent le même rôle et ont toutes les deux, les mêmes objectifs selon les dispositions constitutionnelles. Elles se réunissent en session ordinaire pendant les mêmes périodes sur convocation des deux bureaux qui sont celui de l’Assemblée Nationale et du Sénat.

En outre, elles peuvent de fois se réunir en congrès sollicité par le Président de la République pour une communication. Autre point culminant de ce congrès, c’est lorsque le Président voudrait se prononcer sur le projet ou la proposition de réviser la constitution en question.

Il est à noter que depuis l’ère de la démocratie en Centrafrique, le parlement ne dispose que d’une seule chambre. Mais avec l’évolution des choses, la constitution en cours prévoie la mise en place du Sénat qui est la haute chambre du parlement.

Il importe à signaler que la constitution prévoit dans deux ans l’installation de cette institution qui est le Sénat une première en République Centrafricaine.

Commentaires

commentaires