Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : le MLCJ dénonce les manœuvres machiavéliques d’Abakar Sabone sur le DDRR

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les représentants des groupes armés à Bangui/@Eric Ngaba

Ndjoni-Sango (Bangui 25-07-16)

Par Eric NGABA

Suite à l’intervention de l’adepte de la partition de Centrafrique Abakar Sabone sur la Radio France Internationale (RFI), le bureau politique du Mouvement des Libérateurs centrafricains pour la Justice (MLCJ) attire l’attention de l’opinion nationale et internationale sur les manœuvres machiavéliques de celui qui veut remettre en cause le processus du DDR. Pour le bureau politique du MLCJ, Abakar Sabone est démissionnaire à la tête du mouvement depuis mai 2011 et c’est par usurpation et aventure politique qu’il continue de narguer les autorités centrafricaines et le peuple.

Dans une déclaration faite ce lundi 25 juillet 2016 à Bangui, les membres du MLCJ démentent  les affirmations de l’extrémiste Abakar Sabone qui s’est présenté sur les ondes de RFI comme étant le porte-parole du MLCJ.

« Le MLCJ tient à rappeler que Monsieur Abakar Sabone est démissionnaire à la tête du Mouvement depuis mai 2011 et ; c’est par usurpation et aventure politique qu’il continue de narguer les Autorités centrafricaines et le peuple depuis cette démission jusqu’à ce jour. Il n’a pas à ce titre aucune légitimité, ni la qualité de remettre en cause l’accord sur les principes de DDRR et d’intégration dans les corps en uniforme de l’Etat centrafricain, signé le 10 mai 2015 en marge du Forum National de Bangui, dont il n’est même pas signataire », a fait savoir Thiery Blaise Angalaka, Secrétaire général du MLCJ qui a souligné que le Porte-parole du MLCJ ayant toute légitimité de parler au nom du mouvement c’est  Larry Nordine Mahalba qui a été désigné lors du Forum National de Bangui de signer au nom du mouvement, les différences accords entre le gouvernement et les groupes armés.

12391455_132650327105686_6473726399590946892_n

Abakar Sabone

Une fois de plus, le MLCJ tient à préciser que la déclaration Abakar Sabone sur RFI n’engage que celui-ci et non le mouvement qui ne lui reconnait pas cette qualité ni l’avoir mandaté. Toutefois, le MLCJ réitère son engagement de participer à la réussite du processus DDRR. « Malgré que Abakar Sabone ait usurpé le nom du mouvement pour aller signer l’Accord de Cessation des Hostilités au Forum de Brazzaville, les Combattants au nom de la paix ont adhéré à cet accord « , a martelé Thiery Blaise Angalaka.

Par ailleurs, Thiery Blaise Angalaka a précisé que  le MLCJ n’a nullement prôné le refus de participer au DDRR, contrairement aux mensonges, d’après lui, « de cet ennemi de la paix dont Abakar Sabone qui n’a aucun combattant armé sur le territoire centrafricain et qui fait du chantage aux autorités« .

« L’Etat-major et le bureau politique du MLCJ réitèrent son engagement à poursuivre le processus DDRR tout en demandant aux autorités de ne pas céder aux manœuvres dilatoires de ces ennemis de la paix, tendant à perturber le processus en cours « , lit-on dans la déclaration du MLCJ.

A la presse nationale et internationale, d’après le Secrétaire général du mouvement, le MLCJ  leur demande de donner des informations fiables et objectives tout en se référant aux vrais acteurs indiqués.

Enfin, le MLCJ appelle l’opinion nationale à plus de vigilance et demande à la communauté internationale d’user de tous les moyens dont elle dispose pour soutenir le processus de paix et la stabilité en République centrafricaine.

Eric NGABA/@Copyright: Ndjoni-Sango

Commentaires

commentaires