Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

La potentielle candidate Régina Konzi Mongot exprime sa vision pragmatique de la résolution de la crise en Centrafrique

réginaLes choses se précisent à Bangui pour les élections couplées de 2015 avec la décision prise par la cour constitutionnelle de transition, en rendant public la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle en Centrafrique. Le centrafricain lambda connait déjà l’Homme qu’il faut pour changer la destinée de son pays. En action et vérité, le terrain est bourré des candidats mafieux qui comptent passer par des petites portes afin de flatter le peuple centrafricain et bénéficier de leur sulfurage. A cet effet, les conditions sécuritaires n’est pas encore claire. Aucun candidat ne s’est prononcé. Sauf, la seule femme dans cette course à la magistrature suprême, Régina Konzi Mongot. Dans un entretien sur la télé sud, elle a fait une intervention très mesurée, diplomatique et pragmatique en tenant compte des réalités du Terrain.

Elle a lancé un appel aux forces internationales, de sécuriser cette élection, afin de faciliter le rétablissement de l’ordre constitutionnel en Centrafrique. Voilà une élite politique qui comprend les enjeux de la crise, contrairement aux autres qui sautent sur l’occasion pour faire des déclarations intempestives sans se fier des réalités du terrain.

Comme moyen de réconcilier le peuple centrafricain, Régina Konzi Mongot compte faire de « la négociation » son cheval de batail, « Tous fils et filles de ce pays ont le droit d’être écoutés et prendre en compte leurs revendications qui est légitime et discutable», souligne Régina Konzi Mongot.

« Aucun développement n’est possible dans notre pays, la Centrafrique, sans une véritable réconciliation des centrafricains. J’en ferai une grande cause nationale durant mon quinquennat » a-t-elle martelée.

En ce qui concerne le redressement de l’économie qui est en berne, Régina Konzi Mongot trouve comme solution, le retour rapide des centrafricains au travail, surtout dans le domaine de l’agriculture. Elle appelle ses sympathisants à voter pour OUI au cours du referendum prévu dimanche 13 décembre 2015.

« Ce qui fait de moi la candidate idéal, c’est le pragmatisme. Je suis avec le peuple, on a fait l’état des lieux ensemble, je sais ce que mon peuple veut. C’est la sécurité, de leur donner du travail et puis faire de Centrafrique un Etat de droit, réconcilier le peuple centrafricain et procéder au retour de nos compatriotes réfugiés, qui sont partout en Afrique, qu’ils reviennent au pays, ceux qui souhaitent revenir, à base de volontariat et enfin chercher à réinstaller ceux qui sont encore dans la brousse, dans les différents camps de réfugiés dans le pays. Voilà ce que les Centrafricains attendent » déclare-t-elle.

Signalons que Mme Régina Konzi Mongot est l’unique femme dans cette course à l’élection présidentielle. Elle n’est pas impliquée dans les crimes économiques et politiques du pays. Appelée communément au pays « FEMME DE CŒUR », Regina Konzi Mongot est devenue un modèle pour de nombreuses femmes Centrafricaines, battante, courageuse par son incarnation de la femme autonome et libérée.

A suivre….

Commentaires

commentaires