Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

La roublardise de Catherine Samba Panza au conseil de Sécurité des Nations unies

Catherine Samba Panza à la Tribune de l'ONU

Catherine Samba Panza à la tribune de l’ONU

La violence inter communautaire de ce weekend a fait une trentaine de morts et une centaine de blessés. Le couvr re feu de ce weekend n’a pas du tout été respecté, les coups de feu ont été tirés aux abords de la Gendarmerie Nationale. Les rumeurs font état d’un coup d’Etat militaire pour démettre SAMBA-PANZA du pouvoir. La population Banguissoise et des environs retiennent leur souffle, personne ne sait ce qui se passe, les militaires de BOY-RAB et des environs se mobilisent pour en finir avec cette situation qui n’a que trop duré nous dit-on.

Du coté du Conseil de Sécurité des Nations Unies, le Conseil veut voter une résolution qui viserait à réarmer les Forces Armées Centrafricaines, contre toute attente, cette résolution a été rejetée par la délégation Centrafricaine conduite par la Chef d’Etat de Transition CATHERINE SAMBA-PANZA. Elle aurait avancé comme arguments que les Forces des Armées Centrafricaines seraient remplies de GBAYAS ( ethnie du Général Bozize Yangouvanda ) que si jamais ces dernières venaient à se réarmer les éléments se vengeraient sur la population civile.

Nous sommes toujours du coté de News York, le Conseil de Sécurité aurait brandit un rapport dans le quel la délégation Centrafricaine conduite par CATHERINE SAMBA-PANZA pouvait lire clairement que les GBAYAS ne représentent que 25% des Forces des Armées Centrafricaines. Devant ce constat silence radio de la délégation. La question est donc de savoir, pourquoi les autorités de Transition s’opposent-elles farouchement au réarmement des Forces Armées Centrafricaines ? Avant BOZIZE y’avaient-ils pas des militaires d’une autre ethnie au sein de l’armée Centrafricaine ?

Toujours du coté de News York au Conseil de Sécurité, il aurait produits des photos satellites ou on pouvait voir des cargos attérir à l’aéroport international BANGUI M’POKO à son bord des tonnes d’armes lourdes et de poing. Ces armes sont déchargées et emporter au Kilomètre 5. Y’a t-il une base militaire au Kilomètre 5 ? En outre les autorités de Transition ne pouvaient pas ignorer qu’un tel déchargement avait eu lieu, elles sont forcement complices ou co-auteurs de ces actes . Car, pour qu’un avion attérisse sur un territoire , il faut au préalable un accord de ce Pays. Ce qui veut dire qu’elles savaient ce qui se passait.

Pourquoi vouloir absolument que les deux communautés se battent ? Qui aura les dividendes de cette guéguerre fratricide ? En tout porte à croire que les autorités de Transition, ne veulent pas sortir de cette crise, raison pour la quelle elles alimentent des conflits un peu partout sur le sol Centrafricain en vue de se maintenir en place et dire à la communauté internationale que les deux communautés se vouent une haine viscérale. De ce fait, il serait prématuré qu’on aille aux Elections. Ce qui permettra naturellement une certaine longévité du clan CSP et compagnies aux mangeoires. Sur ces constats alarmants, je vous invite chers(es) compatriotes de bien vouloir suivre mon regard, vous constaterez que je suis amer. Affaire à suivre !!!

Source: TAKA PARLER NEWS

Commentaires

commentaires