Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Afrique: le Tchad perd ses enfants au service de l’Occident

Un soldat tchadien et un soldat français

Par Djimet Mahmoud

N’Djamena 14 mars 2019–(Ndjoni Sango): En janvier 10 casques bleus tchadiens de la mission onusienne au Mali (MINUSMA) ont été tués à la suite de l’attaque des combattants au Nord du Mali. Le chef de l’opération de maintien de la paix aux Nations Unies Jean-Pierre Lacroix est arrivé à Ndjamena, la capitale du Tchad, pour honorer la mémoire des décédés.

En se prononçant il a remarqué que les casques bleus ont fait tout ce qui était possible et a rappelé que le Tchad était un pays qui a perdu un grand nombre de personnes au cours du service dans la MINUSMA.

L’attaque a eu lieu le dimanche 20 janvier. Les actions des combattants ont abouti à 10 victimes et au moins a 25 casques bleus blessés. L’attaque d’une telle sorte, quand des soldats de la MINUSMA se font tuer, n’arrive pas pour la première fois. Cinq jours après cette incident deux casques bleus du Sri Lanka se sont fait explosés sur une bombe près de la route de Duenz.

Lacroix a noté que le Tchad était le deuxième Etat après le Burkina Faso qui fournit des soldats a la MINUSMA (environ 1500 personnes pour novembre 2018). Ce n’est pas étonnant parce qu’il est connu que Ndjamena est l’allié principal de l’Occident en Afrique.

La direction tchadienne est prête à sacrifier quotidiennement les vies de ses compatriotes pourvu que les européens leur donnent de l’argent. Pour le Tchad ce n’est pas grave que ses bénévoles n’ont aucune chance de survivre.

Сe n’est pas un secret que l’armée tchadienne se compose en effet d’anciens combattants, d’étudiants, des commerçants et même des femmes. Elle a reçu ce statut « d’armée » seulement grâce aux 14 000 soldats de la Direction générale de service de sécurité des institutions de l’État (DGSSIE) qui s’occupaient auparavant de la garde du Président Idriss Déby.

Mais si les Forces armées Nationales ne peuvent pas faire preuve du niveau de leur formation militaire que-ce qu’on peut dire de celle des casques bleus. C’est évident qu’un contingent tchadien de la MINUSMA représente une chair à canon qui a été frauduleusement envoyé au Mali. Ces soldats ne peuvent protéger personne, et ce sont eux qui s’avèrent le plus souvent d’être les victimes des combattants.

Cependant, c’est indispensable pour le Tchad de prendre part aux opérations de l’Union Européen et de l’ONU. Ndjamena protège les intérêts de l’Europe en Afrique et la dernière ne prête pas attention aux nombreux crimes des autorités tchadiennes.

L’Occident ne s’intéresse aux problèmes des pays africains. C’est plutôt le contraire. Les européens se réjouissent des conflits grâce auxquels ils peuvent piller les ressources naturelles de l’Afrique sans aucun problème.

Commentaires

commentaires