Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : environ 1000 faux passeports diplomatiques annulés

Bienvenu Paterne Nguimalet, DGA immigration émigration@Erick NGABA

Par Erick NGABA

Bangui 30 juillet 2018–Ndjoni Sango: Le passeport diplomatique centrafricain est menacé par des pratiques mafieuses. Environ milles passeports diplomatiques de la République centrafricaine ont été annulés par les autorités centrafricaines suite au constat sur la délivrance de ce document à l’époque du régime transitionnel de la Seleka. C’est ce qu’a fait savoir le Directeur Général Adjoint de l’émigration et immigration, Bienvenu Paterne Nguimalet, au cours d’un déjeuner de presse le vendredi dernier à Bangui.

L’arrivée de la coalition rebelle de la Seleka au pouvoir par le fruit d’un hasard a constitué un véritable cauchemar pour la République centrafricaine qui peine aujourd’hui à se relever. Hormis les trafics frauduleux des ressources naturelles, le passeport centrafricain fait l’objet de toute sorte de contrebande.

Lors des échanges avec la presse, le Directeur Général Adjoint de l’émigration et immigration, Bienvenu Paterne Nguimalet, a fait état de ce que des passeports diplomatiques du pays ont été volatilisés dans la nature. Ce cas de disparition vertigineuse de passeport remonte depuis 2013, sous le règne de Michel Djotodia, ancien chef d’Etat de la transition, leader de l’ex coalition rebelle de la Seleka.

D’après le DGA immigration et émigration, environ 1000 de ces passeports retracés ont été annulés. A en croire Bienvenu Paterne Nguimalet, cet effort a été rendu possible grâce à la coopération de service de l’interpole. D’après ses explications à la presse, son service a notifié à celui d’Interpole le cas de disparition des passeports diplomatiques centrafricains ayant entrainé la contrebande.

Ce constat a amené le service de l’immigration et émigration à entamer des reformes au sein de l’administration notamment dans la chaîne légale de délivrance de ces documents dont le passeport, la carte de séjour entre autres.

Pour mémoire, la star allemande de tennis, Boris Becker, a brandi le passeport diplomatique centrafricain dont il est détenteur afin de réclamer son immunité diplomatique pour se mettre à l’abri d’une poursuite judiciaire. Son passeport diplomatique a été rejeté par les hautes autorités centrafricaines qui disent n’avoir jamais lui délivré légalement. En claire, les autorités centrafricaines ont qualifié de faux le passeport diplomatique de Boris Becker et ont diligenté une enquête.

Commentaires

commentaires