Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: Khartoum abritera le dialogue groupes armés et gouvernement

le président centrafricain Touadera durant un point de presse avec la délégation Union africaine et Nations Unies à Bangui

Par Erick NGABA

Bangui 09 janvier 2019—Ndjoni Sango : Le Président de la République centrafricaine, Faustin Archange Touadéra, vient d’annoncer cet après-midi que les pourparlers entre le gouvernement et les groupes armés se tiendront finalement le 24 janvier prochain à Khartoum, capitale du Soudan. C’est à l’issue d’une rencontre avec la délégation conjointe Union Africaine-Nations Unies, qu’un consensus a été trouvé.

Une Mission conjointe de haut niveau composée des Nations Unies, de l’Union africaine, de la CEEAC et des Ministres des affaires étrangères de la sous-région est en visite en République centrafricaine du 8 au 10 janvier 2019. Cette visite vise à réaffirmer l’engagement de la communauté internationale à l’Initiative Africaine pour la paix et la réconciliation en Centrafrique.

La délégation a échangé avec les hautes autorités du pays sur cette initiative. Lors d’un point de presse cet après-midi à la présidence, un consensus a été trouvé à l’unanimité sur la date et le lieu des pourparlers.

« C’est à l’issu de nos échanges que la date et le lieu de la rencontre entre le gouvernement et les groupes armés sont fixés. Il s’agit du 24 janvier 2019 à Khartoum au Soudan, donc vous êtes déjà fixés, il vous souviendra que le week-end dernier nous avons eu des échanges avec les forces vives de la nation autour de ses questions et aujourd’hui nous sommes encore plus fixés grâce à la visite de ses personnalités en République Centrafricaine, ça nous a permis de relancer ce dispositif que nous attendons depuis très longtemps », a déclaré le Chef de l’État centrafricain, Faustin Archange Touadéra.

Entre temps, Addis-Abeba a été désigné le lieu de ce dialogue entre le gouvernement centrafricain et les groupes armés actifs dans le pays.  Par ailleurs, la Russie a initié des pourparlers avec les principaux leaders des groupes armés à Khartoum où ces derniers ont signé une entente de paix.

La suite de ces pourparlers initiés par la Russie avec l’apport du gouvernement soudanais prévoit une rencontre entre le gouvernement centrafricain et les groupes armés pour conclure un accord définitif de paix en Centrafrique.

Commentaires

commentaires