Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: la présence russe inspire confiance selon un proche de Jean Serge Bokassa

rencontre de Touadera avec groupes armés au palais présidentiel à Bangui@Erick Ngaba

Par Hermann LINGANGUE

Bangui 8 novembre 2018—Ndjoni Sango : C’est dans une interview qu’un proche de Jean Serge Bokassa, a affirmé que l’ancien ministre de l’administration et de la décentralisation du territoire, ainsi que de la sécurité publique, approuve la présence russe dans son pays, la République centrafricaine. D’après notre source, Jean Serge Bokassa,  l’ancien député et candidat à la présidentielle de 2015 ayant porté au pouvoir Faustin Archange Touadera, exprime son satisfecit sur les actions de la Russie dans le processus de paix et de la sécurité en Centrafrique.  

La présence russe en Centrafrique allume le débat. Chacun donne son point de vue et beaucoup de Centrafricains estime que la présence de la Russie est un déclic au retour de la paix, de la cohésion et du développement de la République centrafricaine. Un proche de l’ancien membre du gouvernement actuel laisse écouter que celui-ci approuve tout à fait la présence russe en RCA.

« Je puis vous assurer que Jean Serge Bokassa accepte tout à fait la présence russe en RCA. Il n’est pas contre cette présence. J’ai donné ses points de vue et je m’exprime dans le sens que nous avons besoin de sécuriser nos frontières. Et effectivement, la présence russe,  ils sont venus nous voir pour nous aider à protéger nos frontières  et tout ce qui se passe dans notre pays. Donc franchement, il est à 100% d’accord sur la présence russe en RCA », relate Rodrigue, un proche de Jean Serge Bokassa qui s’abstient pour le moment de s’exprimer dans les médias.

A en croire Rodrigue, Jean Serge Bokassa estime que les actions de la Russie pour la consolidation de la paix  louables. En dépit de multiples tâche à faire pour parvenir à la stabilisation de ce pays, l’ancien ministre pense pour sa part qu’l faut  laisser le temps de réaliser leur projet avant d’apprécier.

« Je pense que jusqu’à présent, personnellement ce que je perçois dans nos rues, le peuple centrafricain n’est pas contre eux » a-t-il renchérit.

L’initiative russe de l’accord de  Khartoum signé par les principaux groupes rebelles centrafricains attire également l’attention du fils de Bokassa. Selon notre source, Jean Serge Bokassa  estime que l’initiative de Khartoum pourra ramener la paix en RCA

Commentaires

commentaires