Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : le président Touadéra envisage d’annoncer la date de la 2ème rencontre à Khartoum avec les groupes armés

Le président Faustin Archange Touadera et le PM S.M Sarandji

Par Mamadou NGAÎNAM                                   

Bangui 7 décembre 2018—Ndjoni Sango :  Ce dernier temps, on voit beaucoup d’agitations du peuple Centrafricain pour appuyer le Président, Faustin Archange Touadera, dans ses efforts pour la paix. Entre autre, il y avait la manifestation du 29 novembre sur laquelle plus de 500 citoyens de Bangui se sont réunis dans une marche pour appeler le Président à enclencher le processus des pourparlers de Khartoum avec les groupes armés.

Les activistes de la manifestation du 29 novembre ont souligné que la Russie et le Soudan proposent une parfaite plateforme de discussion qu’il ne faut pas négliger.

Le principal Imam de la RCA a adressé une lettre à Faustin-Archange Touadéra lui demandant de tenir les pourparlers de Khartoum avant le 15 décembre 2018.

Les Femmes de la Centrafrique (CFPRCA) ne sont pas restées inactives elles aussi. Lors d’une table ronde qui s’est déroulé le 30 novembre dernier, elles ont discuté sur la même question, les solutions pour la paix en RCA. Dans leur communiqué, elles ont encouragé le Président à utiliser les plateformes de l’Initiative Africaine et de Khartoum pour faire des démarches envers la paix en RCA.

La CFPRCA s’est aussi adressé à l’ONU avant que le nouveau mandat de la Minusca soit prolongé. Elles ont demandé à la mission de l’ONU de faire part avec les Centrafricains de leur programme. Les casques bleus de la Minusca doivent travailler prenant en compte les intérêts du peuple centrafricain, sinon leur présence sur le territoire n’a pas de sens, selon la CFPRCA.

Le Président Touadera, dans son discours le 1er décembre 2018 lors du défilé, a assuré qu’il va continuer de chercher la paix sans aucun repos. Il a confirmé d’être fidèle à la cohésion sociale. Le processus du DDRR est une bonne confirmation que le chef de l’Etat tient à sa parole.

Les Centrafricains ont aussi demandé au Président de réaliser l’enlèvement de l’embargo initié par l’ONU sur la livraison d’armes destiné aux FACA. Touadéra a adressé au comité de l’ONU pour satisfaire la demande du peuple centrafricain.

En bref, le président Touadéra a bien entendu la demande de la population. Il a déclaré que les parties du conflit vont s’entendre sur le nouveau tour de négociations. Alors les jours les plus proches, le public pourra connaître la date précise du nouveau tour de Khartoum.

Commentaires

commentaires