Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : mise au point du ministère de la défense sur l’affaire des soldats FACA retraités

la ministre de la défense M.N Koyara avec les partenaires techniques financiers lors de la confé presse@Erick Ngaba

Par  Erick NGABA

Bangui 24 septembre 2018—Ndjoni Sango : La ministre de la défense nationale et de la restructuration de l’armée, Marie Noëlle Koyara, en compagnie du  chargé d’affaire de l’ambassade des Etats Unis, des officiers de l’EUTM, et du représentant du ministère des finances, a fait une mise au point le 20 septembre passé à son cabinet sur l’affaire des soldats FACA admis en retraite. D’après cet important panel, les fonds des soldats FACA ayant manifesté leur mécontentement sont déjà disponibles pour le paiement des arriérés de salaires.   

C’est à la faveur d’une conférence de presse tenue le 20 septembre dernier à son cabinet, que la ministre de la défense nationale et de la structuration de  l’armée, entourée du chargé d’affaire de l’ambassade des USA à Bangui, le Général Maio de l’EUTM, et du représentant du ministère des finances, a levé l’équivoque sur les allégations alimentant l’affaire des soldats FACA admis à la retraite. D’après la ministre de la défense, les fonds de retraite ne sont pas gérés en espèce par gouvernement bien qu’impliquer dans ce dossier.

« Le transfert de fonds des retraités a été fait par les USA sur le compte de l’Eutm à Bruxelles qui a son tour transféré sur le compte de l’EUTM-RCA qui a bien voulu nous aider sur ce dossier sensible. En ce moment-là, les retraités des FACA sont en train de passer pour le dernier contrôle, non seulement de leur dossier, mais surtout du montant s’ils sont d’accord que cela a été bien calculé. L’EUTM qui fait le contrôle des papiers, transfère directement sur les comptes des ayant-droits. C’est un travail d’équipe avec l’EUTM qui gère le fonds », a expliqué la ministre de la défense nationale et de la structuration, Marie Noelle Koyara.

A en croire le membre du gouvernement, l’EUTM-RCA qui gère le fonds (3 millions de dollars américains), fait le transfert direct sur  les comptes des aux ayant-droits. Ce qui explique clairement que le gouvernement ne touche à ces fonds, contrairement aux allégations parlant de détournement. Du côté du gestionnaire de ces fonds, EUTM-RCA, le transfert sera facilement fait sur les comptes des soldats FACA logés dans la même banque de l’institution à Bangui, et prendra peut-être deux jours pour ceux qui ne partagent pas la même banque.

« Le dernier contrôle est en train d’être avec l’EUTM qui assure le rôle de notaire dans ce dossier des retraités. C’est un travail sérieux que nous sommes en train de faire dont le but est d’avoir à la fin chaque retraité avec le montant qui est du à son salaire d’après les conditions établies au paiement. Les premiers virements seront virés sur les comptes des retraités. C’est une question technique. Mais cela dépond de la banque de chaque retraité. S’il s’agit de la même banque où nous avons les fonds, c’est immédiat. Sinon, cela peut prendre 24 heures selon les règles de virement bancaire en Centrafrique », a indiqué le Général Maio de la mission européenne EUTM-RCA.

Au quotidien, 80 dossiers de plus de 700 soldats retraités des FACA sont traités. Pour revenir en arrière, ces soldats ont plusieurs manifesté leur mécontentement vis-à-vis du gouvernement centrafricain.

Manqués de patience du fait de la lenteur dans la procédure du virement des fonds depuis les Etats-Unis, les soldats ont manifesté, saisi le bureau de l’Assemblée nationale pour un plaidoyer en leur faveur. La dernière manifestation remonte au 17 septembre 2018 devant le parlement où ils ont empêché la circulation au moment où les fonds étaient en cour de virement sur le compte de l’EUTM-RCA à Bangui.

Sur ce dossier de retraite, la ministre de la défense nationale a émis l’idée de la création des conditions favorables de tout soldat des FACA qui seront admis à la retraite afin d’éviter des éventuels désagréments et de donner l’espoir d’une vie modeste aux hommes en tenue, après le service rendu au pays.

Commentaires

commentaires