Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Dialogue de Khartoum : « je demande pardon au peuple centrafricain en général », Noureddine Adam du FPRC

Noureddine Adam leader du mouvement rebelle FPRC

Noureddine Adam leader du mouvement rebelle FPRC

Par Erick NGABA

Khartoum/Soudan 5 février 2019— (Ndjoni Sango): Noureddine Adam, leader du mouvement rebelle Front Populaire pour la Renaissance de Centrafrique (FPRC) demande pardon au peuple centrafricain pour les préjudices subis au quotidien. Un pardon sollicité depuis Khartoum à l’occasion de la fin des pourparlers à travers lesquels le gouvernement centrafricain et les groupes armés sont parvenus à un accord de sortie de crise en Centrafrique.

Les pourparlers de Khartoum ont permis d’obtenir une paix durable en Centrafrique à travers un accord de paix que doivent signer le gouvernement et les leaders des 14 groupes rebelles ce mercredi à Bangui.

L’occasion pour les leaders des mouvements rebelles de repentir et demander la clémence de la population dont ils ont offensée.

« Je demande pardon au peuple centrafricain en général. Et puis je demande la mise en œuvre cet accord d’une manière pacifique et transparente pour que le peuple centrafricain puisse quand même avoir l’espoir. Car, le peuple centrafricain a beaucoup souffert. C’est le moment de se rassembler pour construire le pays », a déclaré à la presse le leader du FPRC, Noureddine Adam.

Le respect de l’accord paraphé avec le gouvernement centrafricain demeure aussi au centre des préoccupations. Le leader du FPRC a rassuré que l’accord sera « absolument » respecté par les groupes armés signataires.

La signature de l’accord de paix de Khartoum est prévue ce mercredi 6 février 2019 à Bangui, la capitale centrafricaine. Cet accord doit permettre aux parties signataires de mettre fin aux hostilités dans le pays.

Commentaires

commentaires