Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

E-ZingoBiani s’est vendu à la France: les anciens colonisateurs ne veulent pas la paix en RCA

les leaders du mouvement de l’opposition ppolitique E Zingo Biani lors d’un meeting à Bangui

Par Hermann DOUMBA

Bangui 13 août 2019— (Ndjoni Sango) : Après la signature de l’accord de Khartoum entre le gouvernement centrafricain et les leaders des groupes militaro-politiques, l’opposition centrafricaine a créé une plateforme dénommée le Front Uni pour la défense de la Nation E-Zingo Biani.

Les leaders du parti ont ouvertement déclaré qu’ils protesteraient contre la mise en œuvre de ce projet pacifique car il allait à l’encontre de la Constitution centrafricaine. Et cela bien que la Cour constitutionnelle de la RCA ait déclaré les accords politiques totalement légitimes.

De plus, les partenaires internationaux les ont aussi reconnus en tant que légitimes. Mais cela ne suffit toujours pas à l’opposition. Ils continuent de protester, en effet, contre la restauration de paix et de sécurité, en ne proposant rien en retour.

Les analystes africains qui suivent les actualités en RCA estiment que les actions et les déclarations d’E-ZingoBiani sont coordonnées par la France, qui ne profiterait pas de la paix en Centrafrique. Ils l’expliquent par ce que la France, dans les conditions de crise, exploite pour rien l’uranium en RCA, dont elle a besoin pour les armes nucléaires et le secteur énergétique. C’est une ressource vitale pour une puissance nucléaire, sans compter l’or, les diamants et autres ressources naturelles.

Les métaux précieux sont exportés en France en contrebande sans certification appropriée où ils sont ensuite vendus pour des prix exorbitants. Il est évident que la RCA ne profite aucunement de ces ventes.

Si jamais la crise prend fin en RCA et le statut d’Etat est rétabli sur l’ensemble de son territoire, la France ne pourra plus faire du trafic si rentable. Voilà pourquoi la France ne veut pas la paix en Centrafrique.

Qu’est-ce qu’E-ZingoBiani ont-ils à faire avec cela ? Le fait que les leaders de la plateforme résident en France vous surprendra-t-il ? Pour la population qui n’adhère pas à cette politique, c’est quelque-chose d’inimaginable.

Comment, dans ce cas-là, peuvent-ils défendre les intérêts du peuple centrafricain, s’ils ne connaissent même pas les désirs de leurs frères et sœurs au pays natal? Pour tout résident de la RCA, l’essentiel est la paix et la sécurité. Ce sont les deux choses que les leaders d’E-Zingo Biani ne pourront pas fournir au cas où ils vont continuer à servir la France.