Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Le commandement de l’EUTM passe à la France : les conséquences pour la RCA

le président centrafricain avec les commandants sortant et entrant de l’EUTM-RCA

Par Hermann DOUMBA
Bangui 13 juillet 2019–(Ndjoni Sango): La cérémonie de passage de témoin au sein de la mission européenne EUTM-RCA s’est tenue en RCA. C’est le général français Eric Peltier qui a remplacé le Portugais Herminio Maio. Même la ministre française des Armées a assisté à l’évènement.

Dans son discours, elle a déclaré des choses assez curieuses. Tout d’abord, le sujet de son entretien avec le Président Touadéra comprenait les démarches entreprises par la France à l’ONU pour alléger l’embargo sur les armes. Deuxièmement, elle a déclaré qu’après la prise du commandement de l’EUTM par un Français, « il faudra désarmer un nombre de groupes militaro-politiques ».

Pour commencer, la France n’entreprend aucune mesure pour la levée de l’embargo sur les armes en RCA, et si l’on se souvient bien, c’est Paris qui avait initié la dernière prorogation de l’embargo lors d’une assemblée du Conseil de sécurité de l’ONU. En ce qui concerne le DDRR, la France et d’ailleurs l’EUTM n’y ont rien à jouer.

Le DDRR est mis en œuvre sous le contrôle du gouvernement, et les groupes armés sont de plus en plus nombreux à annoncer leur engagement au programme de désarmement et dans certains cas déclarent même, comme le RJ, leur dissolution. Alors, que la France veut-elle obtenir ? Et quels changements s’attendent au sein de l’EUTM après le passage de témoin ? Les soldats formés par les Européens s’entrainent avec des fusils datant les années 1940. Le nouveau chef de l’EUTM veut-il équiper ses soldats avec des bâtons, si la France ne veut pas en réalité de levée de l’embargo ? Au final, l’attitude de Paris au sein du Conseil de sécurité amène à y penser.

D’autre part, le budget de la mission amène à des réflexions. La dernière fois, €25,5 millions ont été alloués pour les activités de l’EUTM-RCA. Et cela pour 2 ans ! Vu que l’argent n’est pas destiné à l’achat d’équipements, les salaires des employés de la mission doivent battre les records.
Pourquoi donc changer de commandement ? Eric Peltier est-il plus compétent que Herminio Maio ? Ou bien, tout s’explique par l’envie de Paris de renforcer ses positions ? C’est probablement la seconde option car elle suit bien la politique française en Afrique.

Commentaires

commentaires