Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

« Qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente, le Pape sera là, et nous nous préparons » rassure le Comité des préparatifs

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le bureau du Comité /@Eric Ngaba

Les choses se concrétisent pour que la visite du Saint-Père en République centrafricaine ne soit une ultime occasion perdue. Le Comité de coordination des préparatifs de la visite papale, prévue du 29 au 30 novembre 2015, veut rassurer les Centrafricaines sur les dispositifs mis en place par les responsables religieux en synergie avec le gouvernement. Cela a fait l’objet d’un échange, le 15 novembre 2015, entre les professionnels des médias et  les membres de ce comité de coordination chargé des préparatifs de la venue du Pape à Bangui. L’occasion pour la commission de dévoiler le programme du séjour du Pape à Bangui

Les échanges ont eu lieu ce mercredi dans la salle de conférence de la Cathédrale Notre Dame immaculée de Bangui. L’objectif de cette rencontre avec la presse est d’éclairer l’opinion publique sur comment va se passer le séjour du Pape dans la capitale centrafricaine. D’après la commission préparatoire co-présidée par la Ministre d’Etat au développement du monde rural Marie-Noelle Koyara et l’Archevêque de Bangui Monseigneur Dieudonné Nzapalayinga, tout est prêt pour recevoir dans la certitude la mission pontife dans le pays.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le bureau du Comité /@Eric Ngaba

« Nous pouvons vous confirmer que tout est prêt. Tout est prêt parce que notre cœur est prêt et disposé. L’esprit nous anime actuellement préparer la venue du Pape.  Nous avons cette prière que nous récitons tous jours. Qu’il pleuve, qu’il neige, le Pape sera à Bangui. C’est un défi que nous sommes en train de relever » a rassuré Marie-Noelle Koyara, Présidente du Comité de coordination des préparatifs.

Pour ce défi majeur, plusieurs commissions ont été mises en place permettant au comité de coordination de travailler sur tout aspect lié à cette visite papale. Le comité a présenté à la presse le programme établi pour le séjour du Pape. D’après ce programme, le Pape ira dès son arrivée au Palais de la présidence pour un petit entretien avec la présidente de la transition Catherine Samba Panza. Toujours à la présidence, le Saint-Père va passer un message au corps diplomatique, aux forces vives de la nation dont les hommes politiques, la société civile et les religieux.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les Journalistes /@Eric Ngaba

Dans cette même journée de son arrivée, le Saint-Père aura une journée chargée. Après avoir fini à la présidence, le Pape ira sur les sites des placés pour un message. Il visitera en suite, l’hôpital pédiatrique avant d’aller à la nonciature apostolique, pour se rendre également à la Faculté de Théologie évangélique de Bangui (FATEB) afin de recevoir la visite de la communauté protestante. Dans la soirée du 29 novembre, le Saint-Père animera une messe avec les Clergés à la Cathédrale Notre Dame immaculée de Bangui où se suivra une veillée des jeunes.

Dans la deuxième journée de son séjour, 30 novembre 2015, le Saint-Père va commencer son activité par la visite à la Mosquée centrale au KM5 pour s’adresser à la communauté musulmane, avant de livrer une grande messe au Stade Barthélémy Boganda, le Complexe sportif 20.000 places.

Pour cette illustre visite papale en Centrafrique, l’Archevêque de Bangui Monseigneur Nzapalayinga appelle les Centrafricains à désarmer leurs cœurs et à ouvrir leur porte pour, dit-il, accueillir le messager de Dieu. Car d’après lui, le séjour du Pape à Bangui, sera un grand jour dans la vie des Centrafricains confrontés en quête de paix. Il appelle tout le monde, Chrétiens, Musulmans et Animistes, à se ressaisir et à s’unir pour que l’hospitalité devienne une réalité. Il appelle à la prière pour que les forces adverses qui veulent donner échec à cette visite n’aient pas une occasion.

« Le Saint-Père réaffirme son espoir et son hardent désire de venir nous voir. Le Messager de paix viendra chez nous, et nous devons nous préparer à l’accueillir et lui offrant une chance de passer sur l’autre rive, celle de la fraternité, de la reconstruction, de l’unité nationale et du relèvement de notre pays. Nous savons qu’il y a des forces adverses qui veulent torpiller mais nous prions pour que le Seigneur convertisse les cœurs des uns et des autres afin que cette promesse devienne une réalité. Nous sensibilisons tous les Centrafricains à venir à cette grande rencontre de la miséricorde et de la réconciliation », a martelé l’Archevêque.

En outres, l’Archevêque a souligné que le Souverain pontife va faire des rites. Il ouvrira la grande porte de la Cathédrale de Bangui qui est une grande histoire dans l’histoire de l’église catholique en République centrafricaine. Et ce rite explique que le Saint-Père va ouvrir le cœur des Centrafricains  Les membres du comité de coordination ont affirmé que des dispositifs sont déjà pris pour rendre agréable le séjour du Souverain pontife à Bangui. D’après Aurélien Simplice Zingas, membre du bureau dudit comité, outres la mise place du dispositif sécuritaire, 2500 Scoutes sont formés par le ministère de la sécurité publique sur la technique de surveillance. De surcroît les forces de défense et de sécurité, ces scoutes formés vont jalonner les grandes avenues de Bangui, durant le séjour de Saint-Père. A cela s’ajoute la sensibilisation au sein de la population, les vendeurs occupants les artères du marché Combattant et le Marché Sango sur la libre circulation ce jour.

Par ailleurs, le comité travaille en collaboration avec l’ENERCA (Energie centrafricaine) pour que le problème de l’électricité ne soit pas un souci durant le séjour du Pape. Cela pour permettre la projection sur l’écran géant et la retransmission en directe de la messe que le Pape va livrer au Stade pour la population n’en sera restée à la marge.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les Journalistes /@Eric Ngaba

Dores et déjà, les stands sont en train d’être montés à l’enceinte du stade 20.000 places à Bangui pour la grande messe du Pape prévue dans la journée du 30 novembre 2015. Le samedi 14 novembre, Le Nonce Apostolique du Pape ayant juridiction sur la Centrafrique et Tchad, Franco COPOLA s’est rendu à Bangui pour constater la réalité.  Dans sa démarche du terrain, il a visité les yeux où devra se rendre le Souverain Pontife. Il convient de noter que c’est la deuxième visite du Pape à Bangui après celle du Pape Jean Paul II en 1985.

Eric NGABA

Commentaires

commentaires