Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: appel à la manifestation de E-Zingo Biani n’intéresse pas la population

Par Mamadou NGAÏNAM

Les grands leaders de E Zingo Biani en France

Bangui 1er octobre 2019— (Ndjoni Sango) : la plateforme de l’opposition politique centrafricaine a appelé le weekend dernier avec tambour battant  la population à manifester hier lundi contre les actions du régime du président Faustin Archange Touadera. Malheureusement pour E Zingo Biani, cette tentative de déstabilisation n’intéresse pas la population qui n’aspire qu’à la paix et la justice.

La plateforme de l’opposition politique a organisé une marche le lundi 30 septembre 2019 à Bangui. Peu de gens ont pris part à cette manifestation qui ne suscite pas l’intérêt de la population. Même la catégorie des gens qui ont manifesté à coup de billet de banque laisse à réfléchir.

Des badauds, des chanvreuses, laveurs des taxis et mototaxis sont en majeur partie des gens qui ont participé à l’activité de E Zingo Biani, avec la proposition de 2.000 FCFA chacun à la fin de l’activité. C’était par prudence que les forces de l’ordre ont su cadré cette manifestation pour éviter le dérapage, malgré que les manifestants de E Zingo Biani n’ont pas respecté le trajectoire de leur marche.  

De la vie de la population de Bangui, il n’y a pas l’intérêt génération du peuple centrafricain dans l’initiative de E Zingo Biani, si ce n’est que les intérêts personnels des leaders de l’opposition politique à savoir : Abdou Karim Meckassoua, Jean Serge Bokassa, Anicet Georges Dologuelé, Dominique Yandocka, Gervais Lakosso, et Alexandre Ferdinand Nguendet.

Dans leur démarche machiavélique, ils ont posé 12 revendications au président Touadera dans un mémorandum. Mais dans leur déclaration aux médias, c’est autres discours qu’ils tiennent. C’est ce qui a amené la population à se méfier de E Zingo Biani.

Malgré le manque d’importance et de l’intérêt de la population, plusieurs médias français parlent de la manifestation de E Zingo Bani à travers leur manière de doser l’information. Alors que cette manifestation n’a succité aucun intérêt des Centrafricains.

Les Centrafricains ont compris que les initiatives de E Zingo Biani sont de coordonnées par les français, car les grands leaders de cette plateforme de l’opposition politique, dont  Abdou Karim Meckassoua, Jean Serge Bokassa, Anicet Georges Dologuelé, se sont tous réunis en France quels que jours avant l’appel à manifestation contre le président Touadera à Bangui.

Couronnée d’un grand échec, la manifestation de E Zingo Biani du lundi 30 septembre à Bangui n’est autre chose que la publicité personnelle de ceux qui ont coordonné les activités à savoir Dominique Yandocka et Gervais Lakosso.