Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : «E-Zingo Biani», l’opposition oui, mais les actions sont-elles pour la paix ?

Par Mamadou NGAINAM
Bangui 13 juin 2019—(Ndjoni Sango) : Les leadeurs du GTSC et un certain nombre d’hommes politiques ont décidé de tenter de lancer une nouvelle vague de manifestations en République Centrafricaine. En avril le GTSC a déjà fait tentative de faire pression sur le gouvernement pour déstabiliser le pouvoir, utilisant le problème d’eau, mais ils ont échoué.

Aujourd’hui on parle d’une organisation de défense de la nation E-Zingo Biani et, malgré que cette organisation déclare de travailler pour le bienêtre des gens, en réalité ils utilisent les Centrafricains pour faire pression au gouvernement. Dans un instant on explique pourquoi nous l’avons qualifié de cette façon.
La raison de cette nouvelle vague de mécontentement de l’opposition est la tragédie de Paoua. Mais sont-ils vraiment inquiets de la population ? Ou la seule chose qui leur inquiète c’est le fait lui-même, car il leur donne l’occasion d’attaquer le gouvernement ?

Malgré le fait que les autorités ont arrêté les coupables de l’attaque, E-Zingo Biani continue de les accuser et met en doute les accords de Khartoum.

Ils déclarent que des attaques de ce genre continuent même après la signature des accords, mais en réalité la tragédie de Paoua et la première fois qu’une tuerie de masse a eu lieu depuis la signature du fameux document élaboré au Soudan… Oui, malheureusement cela se produit de temps en temps, surtout dans un pays qui vient à peine de sortir d’une très grave crise.

L’opposition doit être présente, il n’y a aucun doute sur ça, mais la question principale est : pourquoi ils s’agitent qu’au moment quand il devient possible d’attaquer le gouvernement ?

Bien sûr notre pays a nombreux problèmes, très nombreux, qu’il est encore à régler. Et cela ne date pas d’aujourd’hui. C’est le problème de sécurité, qui est, plus ou moins, en train d’être réglé, c’est le problème de l’eau, c’est le problème d’électricité et bien plus. Mais l’opposition, dont le GTSC, par exemple, n’est jamais là pour le régler ou apporter son appui, mais quand-il s’agit de manifester quand quelque chose s’est déjà produit, les voici.

L’opposition doit proposer des solutions et c’est déjà d’ici qu’il faut appeler les gens à supporter vos initiatives. Aujourd’hui, c’est plutôt le contraire, l’opposition critique toutes les démarches faites, mais ne propose rien en retour.

Et ils appellent la population à manifester contre quelque chose, plutôt que de proposer quelque chose de précis et appeler le gens a le supporter.
Voici le problème principal de notre opposition, et non seulement dans notre pays.

Alors la question est : essayent-ils vraiment d’apporter des changements positifs à notre pays, ou essayent-ils tout simplement d’accéder au pouvoir, utilisant les malheur de notre patrie?
Notre rédaction se penche, malheureusement, vers la seconde option, espérant que nous avons tort.

Commentaires

commentaires