Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : E-Zingo Biani tient toujours tête au gouvernement

Rencontre du premier ministre, Firmin Ngrebda, avec les membres de la plateforme de l’opposition E Zingo Biani

Par Mamadou NGAÏNAM

Bangui 28 juillet 2019— (Ndjoni Sango) : E-Zingo Biani a montré encore une fois un manque de respect envers les autorités et leurs incapacités de faire le dialogue. Cette fois-ci, les représentants de la plateforme disent qu’ils sont prêts à poser d’autres conditions pour la rencontre avec le Premier ministre  Firmin Ngrebada.

Pourquoi les conditions d’une réunion d’échanges avec le chef du gouvernement devraient-elles être dictées par ceux qui entravent de toutes les manières la restauration de la RCA en faisant obstacle au travail des autorités? Ceux qui critiquent le gouvernement et ne vont pas participer au processus de paix? Apparemment, E-Zingo Biani tentent de montrer sa force.

De l’avis des observateurs politiques, un tel comportement est inacceptable. Rappelons que le Premier ministre, Firmin Ngrebada, a tenu une réunion avec les représentants de cette plateforme  le 1er juillet dernier. Actuellement, tout s’est terminé dans une ambiance chaleureuse. Mais après cette rencontre, la plateforme politique, E-Zingo Biani a lancé de nouveaux défis au gouvernement.

Firmin Ngrebada a convoqué la deuxième réunion le 15 juillet, mais les dirigeants du mouvement ont décliné cette invitation. L’on se demande pourquoi? Les raisons sont assez intéressantes, ou plutôt fictives.

Le 13 juillet, E-Zingo Biani devait se réunir au centre Saint Jean XXIII. Mais peu de temps avant l’événement, la réunion a été annulée. Les dirigeants de la plateforme ont simplement pris la caution et s’étaient partis. Après avoir libéré les locaux par E-Zingo Biani, le Centre a été pris en location par des activistes du MCU.

Plus tard, E-Zingo Biani a annoncé que les leaders du mouvement étaient menacés d’une attaque du mouvement « les Requins ». Mais le 13 juillet les Requins ont été dissous.

Les représentants du Front uni ont également tenté d’accuser les propriétaires du Centre qui auraient eux-mêmes re0ndu la caution et demandé de ne pas tenir de réunion. Cependant, des sources proches de la direction du Centre Saint Jean XXIII ont rapporté que personne n’avait viré E-Zingo Biani. Ils ont simplement pris la caution.

Il s’avère que toutes les actions des dirigeants du mouvement constituent une provocation contre le gouvernement en vue d’annuler la réunion avec M. Ngrebada. Mais pourquoi cette attitude? Tout est simple: ces gens ne sont pas capables d’engager un dialogue constructif auquel le Premier ministre les a appelés. Ils ne veulent pas participer au processus de paix. Ils aiment provoquer le chaos et la destruction alors que le pays est en plein processus de la stabilisation.

Commentaires

commentaires