Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA-France : lettre ouverte du président de l’ONG ANA à Jean Yves Le Drian, ministre français des affaires étrangères

Jean-Yves-le-Drian, ministre français des affaires étrangères

République Centrafricaine / lettre ouverte du président de l’ONG internationale ANA Harouna Houamba à Jean Yves Le Drian, ministre des affaires étrangères de la France

Faites très attention à vos propos l’Europe a changé et l’Afrique aussi, la communauté internationale dont vous chantez les mérites a assisté depuis plusieurs années aux massacres du peuple centrafricain

Votre pays la France a utilisé cette communauté internationale depuis plus de 40 ans pour maintenir les peuples centrafricains dans la misère et a pillé ses ressources

Monsieur le ministre Jean Yves le Drian, permettez-moi de vous rappeler à l’ordre et au respect du peuple Africain. À travers vous je remercie encore une fois les créateurs des réseaux sociaux qui grâce auxquels les peuples opprimés disposent d’une arme redoutable de défense.

Monsieur le Ministre, qu’avez-vous avec la RCA ? La République Centrafricaine est-elle une sous- préfecture de la France ? Quel est votre problème si la Russie intervient pour instaurer la paix en RCA? Monsieur Jean Yves le Drian, n’avez-vous pas honte quand vous parlez de la communauté internationale en RCA ? N’êtes-vous pas comptable des milliers de morts innocents en République Centrafricaine? De quelle communauté Internationale parlez-vous ? De l’ONU à la solde de vos intérêts ? L’Union Africaine qui est un bureau de gestion de vos intérêts en Afrique ? L’Union Européenne, qui protège vos intérêts ? Non monsieur le ministre, NON et NON Monsieur Jean Yves le Drian. Votre Président est plus jeune que vous, voulez-vous vous seulement entacher sa retraite présidentielle par des séries de poursuite ?

L’Afrique a changé, nous n’avons plus peur. Monsieur le ministre, la Russie fait du très bon travail en termes de défense et de résolution de paix. Le peuple Africain soutien la Russie dans ses efforts de recherche de paix. Le même peuple Africain exige à l’Union Africaine le suivi de la feuille de route du Forum de Bangui et réclame un dialogue entre le Gouvernement et les groupes armées. En votre qualité de ministre des affaires étrangères de la France, je vous exhorte à avoir beaucoup plus de respect pour les dirigeants Africains.

Le Président de la RCA n’est pas votre collègue, vous lui devez le même respect que vous accordez à votre Petit Frère, le Président Macron. Votre mépris envers nos dirigeants doit prendre fin monsieur le ministre. Occupez-vous de l’Europe de l’est qui est confrontée à une crise qui ne dit pas son nom, allez voir la Syrie, l’Iraq etc…

Vous avez de gros dossiers à gérer. Laissez la RCA prendre son envol, et merci pour tous les services rendus, négatifs comme positifs mais le peuple centrafricain en a marre de cette torture, de cette misère et de ces crimes commis par la communauté internationale à lesquels vous appartenez et sur laquelle vous fermez les yeux parce que c’est vous qui êtes à la tête de cette crise. Monsieur le ministre, les panafricanistes que nous sommes, sont prêts à un certain niveau dont vous ne pouvez-vous imaginez.

L’hypocrisie et la Traîtrise de certains dirigeants Africains qui à longueur de journée sont à vos pieds dans le but de conserver leurs pouvoirs, nous a permis d’être forts et de mettre en place des stratégies très efficaces de communication. Monsieur Jean Yves le Drian, notre combat est noble et il permet de sauver des milliers de vies humaines en Afrique.

Notre combat est pour la liberté et la souveraineté de nos pays. Notre combat est de permettre à nos dirigeants de travailler pour le bien-être des populations, notre combat est d’instaurer des partenariats gagnant-gagnant avec la France, enfin notre combat est de vous amener à respecter nos dirigeants, à comprendre que nos pays ne sont pas des sous- préfectures françaises mais des partenaires qui méritent le respect.

Excellence monsieur le ministre Jean Yves le Drian, vous ne reviendrez plus en arrière et vous n’êtes pas éternel, vous avez des enfants et des petits enfants. Il est temps de vous faire pardonner par ces milliers d’orphelins, ces milliers de réfugiés. Il est temps de laisser votre nom dans l’histoire Africaine en générale et la RCA en particulier.

Monsieur le ministre permettez à vos enfants et vos arrières petits-enfants LE DRIAN, de pouvoir vivre dignement avec ce nom car faites très attention, nous avons peur que votre nom soit bientôt associé par les Africains, à celui d’HITLER. Laissez le président Touadéra Travailler pour son peuple, laissez la RCA, demandez aux groupes armées de retourner dans leur pays.

Monsieur le ministre, après la vie c’est la mort et votre passage sur le continent Africain est jusqu’à ce jour négatif pour le peuple, donc je vous invite à écouter les panafricanistes en redonnant de la valeur à votre nom qui est celui vos descendants. Ne faites pas et ne soyez pas la honte de votre lignée.

Je vous remercie

HAROUNA DOAMBA, président de l’ONG internationale ANA.

Source : ONG Internationale ANA

Commentaires

commentaires