Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : la crise de carburant trouve son départ en France

Inauguration du Bac 15 de la SOCASP par le président centrafricain Faustin Archange Touadera

Par Hermann LINGANGUE

Bangui 19 juillet 2019— (Ndjoni Sango): Ce dernier temps il y a beaucoup de spéculation sur le sujet de la crise de carburant en RCA. Alors faisons un peu d’analyse qu’est qui se passe et pourquoi, est-ce que cette crise existe en réalité et qui en est responsable ?

Le gouvernement de la RCA prend des mesures sans tarder quand les premiers indices d’un problème de livraison de carburant sont aperçus. Le problème de manque d’essence est apparu récemment. Le ministre de l’énergie Herbert Gontran Djono Ahaba a remarqué les grandes files dans les stations d’essence et s’est directement dirigé avec une délégation au Cameroun.

A la rencontre là-bas il a pu découvrir qu’il y a eu des problèmes techniques, mais déjà dans quelques jours des barges sont arrivés par la rivière Oubangui et ont pu livrer du pétrole du Cameroun. Ce que certain essayent de présenter en tant qu’une crise pétrolière n’est, en réalité, qu’un mineur problème d’organisation.

Le Président Faustin-Archange Touadéra, en ce qui concerne les questions de sécurité énergétique, essaye toujours de prendre les devants. Par exemple, le 8 juillet le chef de l’Etat a ouvert un 15ème réservoir de stockage de pétrole, appartenant à l’entreprise Centrafricaine SOCASP. La nouvelle infrastructure permettra à la République d’avoir plus de réserves de carburant.

Désormais il y a plus de possibilités d’acheter des produits pétroliers et les mettre en réserve qui pourrons assurer la RCA en pétrole pour une période d’au moins 3 mois. Dans ce cas, même s’il y a un problème de livraison, il y aura le temps pour le régler ou prendre d’autres mesures.

Le nouveau réservoir pour les produits pétroliers se trouve dans la localité de Kolongo, non loin de Bangui. Le réservoir précèdent était construit en 1969. Le DG de la SOCASP Ernest Fortuné Batta affirme que la construction d’un nouveau réservoir est devenue possible grâce aux efforts du gouvernement et du Président de la République Faustin-Archange Touadéra. La dernière question qui reste à régler est la question de livraison de carburant dans des quantités indispensables.

Les relations de la RCA et de la France se révèlent non seulement dans la politique néocoloniale de Paris, mais aussi dans le monopole de livraison de carburant en RCA par les entreprises françaises. Il devient presque impossible pour les petites entreprises de trouver leur place en République quand des géants comme Engie et Total existent. Un tiers des stocks de Engie appartient au gouvernement français, d’ailleurs.

Cela permet aux entreprises françaises de jouer leur propre jeu, car la RCA dépend d’eux dans ce domaine. Par exemple ils peuvent livrer une insuffisante quantité de carburant pour créer une crise, hausser le prix du carburant et créer la tension au sein de la population, quand le problème est, en fait, seulement du côté des fournisseurs.

Malheureusement aujourd’hui nous vivons cette situation, car vu la grandissante consommation de carburant par la population et par les entreprises, la quantité de pétrole livré devient insuffisante.

Commentaires

commentaires