Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : le député Agou accuse les « Requins » d’avoir saccagé le siège de son parti

Augustin Agou, président du parti La Renaissance

Par Hermann DOUMBA

Bangui 03 juillet 2019— (Ndjoni Sango) : Le siège du parti politique « La Renaissance » a été saccagé dans la nuit de lundi et mardi dernier par groupe d’hommes non encore identifié. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, le président de ce tout dernier parti politique né fin juin 2019 en Centrafrique, Augustin Agou, a rendu responsable de ces actes, les Requins, une milice jugée proche du président Touadera.  

Selon le constat, les effigies affichés sur les murs du siège du parti, situé non loin du lycée technique, ont été déchirées et jetées par terre.

« Hier nuit, les Requins sont venus saboter le siège de notre parti et c’est une honte pour notre démocratie. Je suis pasteur, je n’entre pas en politique pour attaquer les gens, mais pour apporter ma contribution dans la classe politique » a déploré Augustin Agou, président du parti La Renaissance, par ailleurs député du 1er arrondissement de Bangui.

Face à cette situation, Augustin Agou fait recours à la justice pour établir les responsabilités. D’après ses déclarations, une plainte contre X sera déposée à la police et la gendarmerie pour rechercher ceux qui sont à l’origine de cette situation déplorable.

Le président de ce jeune parti a donc demandé qu’il y ait de l’apaisement politique. Car, a-t-il martelé, la Centrafrique a beaucoup de problèmes.

Les actes se sont produits au moment où les partis et leaders politiques s’apprêtent à affronter la bataille électorale  en décembre 2020.

Commentaires

commentaires