Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : le FPRC appelle les autres groupes armés au respect de leurs engagements

 

les leaders des groupes armés aux pourparlers de Khartoum

les leaders des groupes armés aux pourparlers de Khartoum

Par Erick NGABA

Bangui 1er Avril 2019— (Ndjoni Sango) : Le groupe rebelle Front Populaire pour la Renaissance de Centrafrique (FPRC) appelle les autres groupes rebelles au respect des engagements pris dans l’accord de paix de Khartoum. C’est dans un communiqué que ce groupe rebelle dirigé par Noureddine Adam, lance cet appel et félicite la progression du processus de paix en cours.

Les premiers pas de la mise en application de l’accord de paix signé le 6 février dernier à Bangui par le gouvernement centrafricain et les 14 groupes armés, sont salués par les signataires. Le FPRC, l’un des signataires dudit accord, appelle tous les signataires à s’unir autour de l’accord de Khartoum pour sortir de l’abime.

« Le FPRC appelle les autres groupes armés au respect de nos engagements et les partis politiques, les sociétés civiles et toutes les couches sociales à prendre le mal en patience, à conjuguer avec tous dans l’intérêt de la paix car la paix n’a pas de prix. Cultivons la paix en rejetant toute idée de violence, d’intolérance, de vielles pratiques destructives et les incitations à la haine à la discrimination et à la division. Unissons-nous tous autour de l’accord de Khartoum pour sortir de l’abime », indique le communiqué.

Par la même occasion, le FPRC demande ainsi au président de la République Faustin Archange Touadera et son premier ministre Firmin Ngrebada ainsi que les membres du gouvernement à relever le défi dans l’intérêt national.

« Le FPRC réitère son soutien au processus de paix et déterminé à aller jusqu’au bout et demande à tous Centrafricains nationalistes à soutenir le gouvernement issue de l’accord pour soigner nos Bras Cassés. Nous avons une seule Centrafrique, une seule patrie, une seule nation et indivisible, un seul intérêt la paix définitive en Centrafrique », ajoute le communiqué.

En adressant un remerciement aux garants de l’accord de paix qui ont fait usage de l’article 34 pour régler la tension entourant la composition du nouveau gouvernement, le FPRC estime que le recadrage à Addis-Abeba montre déjà la bonne marche, la confiance et la réussite de l’accord pour la renaissance de la Centrafrique.

Commentaires

commentaires