Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: « Le gouvernement est toujours prêt au dialogue » : le Premier-Ministre Firmin Ngrebada aux groupes armés

Firmin Ngrebada, premier ministre centrafricain@image Erick Ngaba

                                                                                                                                                                                                         Par Junior MANGUI

Bangui 6 mars 2019–(Ndjoni Sango): Le 6 février étaient signés à Bangui les accords de Khartoum entre le gouvernement de la RCA et les 14 leaders des ex-groupes armés. Leur volonté de se diriger vers la paix a été hautement évalué par toute la communauté internationale. Les représentants de nombreux pays ont déclaré qu’ils vont soutenir la République pour qu’elle puisse réaliser le programme de développement de la RCA.

Suite aux accords le nouveau premier ministre Firmin Ngrébada a formé un nouveau gouvernement. On sait que 6 des 14 ex-groupes armés signataires du document ont été nommé à certains postes de ministres.

Après la publication de la liste complète dans les médias, certains leaders ont démontré leur mécontentement par la composition. Ils évaluent que les autorités de la République n’ont pas inclus assez de représentants des groupes armés dans le nouveau gouvernement inclusif.

Le premier ministre Firmin Ngrébada n’a pas tardé à réagir à cette humeur des ex-groupes armés et a décidé de calmer la situation tendue. Selon sa parole, le gouvernement est toujours ouvert pour discuter toutes les questions avec les représentants des groupes militaro-politiques, dont la question de l’élargissement de la base de participation des ex-groupes armés dans la gestion des affaires publics.

Le ministre a souligné que le nouveau gouvernement obéis aux conditions noté dans l’accord de paix.

« Je tiens par la présente communication à relever que la formation du gouvernement est le début du processus que nous avons retenu ensemble, car il était question de prendre quelques représentants des groupes armés au gouvernement et puis, par la suite, on devait, donc, élargir la base de participation de tous a la gestion des affaires du pays, donc j’en appelle au sens patriotique des uns et des autres, pour que nous puissions rester dans cette dynamique lancé par la formation de ce gouvernement, nous devons éviter, par notre manière de faire, tous les actes qui pourrait nous ramener en arrière et qui pourraient encore créer l’instabilité dans le pays » dixit Firmin Ngrébada

Il a aussi rappelé que dans les accords de Khartoum il y a un article qui prévois les mécanismes de règlement des différends en cas de mal compréhension entre les groupes armés et le gouvernement de la RCA.

Le premier ministre est certain que tous les signataires de l’accord de paix doivent analyser ensemble le problème et le régler, pour qu’il ne devient pas un obstacle pour la réalisation des accords de Khartoum.

Les habitants de la RCA ont déclaré être satisfaits par le processus de paix et qu’il doit continuer, malgré les différends. Selon eux, le gouvernement et les ex-groupes armés doivent coopérer plus fermement pour éviter des problèmes de ce genre dans l’avenir.

Commentaires

commentaires