Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : le mouvement politique ITA souhaite le report des élections du décembre 2020

Par Jason MARLEY

le secrétaire général  de ITA, Dominique Yandocka

Bangui, le 28 septembre 2019 (Ndjoni-Sango) : le mouvement politique Initiative pour la Transformation par l’Action (ITA) se dit s’inscrire dans la logique du report des prochaines élections prévues  en décembre 2020 en Centrafrique. Situation sécuritaire en est la raison selon ce jeune mouvement de l’opposition politique. Cette déclaration a été faite par le secrétaire général  de ITA, Dominique Yandocka, lors d’un point de presse organisé le 28 septembre en son siège à Bangui.

Après des crises militaro-politiques qui ont mis la Centrafrique à feu et à sang, des efforts ont été faits sur tous les plans pour ramener l’ordre afin de procéder à une élection démocratique. Chose qui a été faite en 2016.

Les autorités du pays continuent de déployer des efforts avec l’appui de la communauté internationale pour améliorer davantage la situation sécuritaire, à travers l’accord de Khartoum pour la paix en Centrafrique. En dépit de cet effort, le mouvement de l’opposition politique, ITA, table sur le report des élections groupées du décembre 2020.  

« Le mouvement ITA que j’ai la charge de conduire s’inscrit dans la logique du report des prochaines opérations électorales pour des raisons d’insécurité qui ont eu des conséquences graves sur le fondement de la nation et qui ont détruit le tissu socio-économique et fragilisé notre fraternité. Les souvenirs les plus macabres font le quotidien du peuple, je citerai par exemple les exactions lors de la tenue de la JMA à Bambari, les tueries dans les localités de Bohong, Koundili, Loumouna, sans oublier les récentes catastrophes de Birao et Mingala. Le bilan est gravissime avec un tableau plus que sombre », a déclaré Dominique Yandocka, 1er secrétaire général dudit mouvement.

Il faut souligner que les organes de l’organisation de ces prochaines échéances électorales se sont pas encore prononcés sur l’inquiétude liée à la tenue des élections du décembre 2020.

Commentaires

commentaires