Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: le président Touadérа a évalué le travail du gouvernement inclusif

Faustin Archange Touadera, Chef de l’Etat centrafricain

Par Hermann DOUMBA
Bangui 8 juillet 2019–(Ndjoni Sango): De nombreux changements ont eu lieu après la signature de l’accord de Khartoum, dont la création d’un gouvernement inclusif composé des membres des groupes militaro-politiques. Plusieurs ont obtenus des postes de ministres pour prouver au peuple centrafricain ses bonnes intentions, ce qui est possible depuis des postes pareilles.

Quelque temps après le début de leur travail, on peut affirmer sans risque d’erreur qu’ils parviennent à accomplir leurs responsabilités, dont font preuve la restauration de paix et de sécurité et le développement économique. Le Président centrafricain, Faustin-Archange Touadérа, a déclaré que l’accord de Khartoum avait permis de créer une équipe efficace partageant les valeurs de la République, y compris la solidarité et l’esprit de gouvernement.

Il trouve que les résultats du travail de la nouvelle équipe sont positifs. En même temps, le président a averti tous les membres du gouvernement inclusif qu’il restait toujours un montant considérable de travail à réaliser pour améliorer la vie des Centrafricains, et c’est pour cela qu’il ne fallait pas reposer sur ses lauriers.

« A cet égard, il vous incombe de redonner confiance, quiétude et fierté à nos compatriotes meurtris et désillusionnés des suites de plusieurs années de conflits fratricides inutiles qui ont fini par affaiblir l’Etat, ruiner notre économie, déstructurer et déstabiliser nos communautés de base et la Nation toute entière. Nos compatriotes durement éprouvés ont des grands et pressants besoins. Ils attendent de leur gouvernement des résultats tangibles et mesurables », a souligné le Président Touadéra.

Il est à noter que la nomination des représentants des groupes militaro-politiques au postes d’État n’a pas été appréciée par la population. Pourtant, Faustin-Archange Touadérа, un vrai leader, a pris sur soi la responsabilité pour la décision. Il comprenait que c’était la seule possibilité de mettre fin aux désaccords prolongés qui étaient la raison des crises incessantes.

Grâce l’accord de Khartoum, la RCA a eu la possibilité réelle de changer le cours de l’histoire pour de meilleur, ce qui se passe aujourd’hui est justement grâce aux efforts des Centrafricains. Nous incitons tous nos concitoyens à agir uniquement dans les intérêts de la paix.

Pour cela, il faut renoncer la violence et l’envie de gain. Une fois devenu une idée nationale, une nouvelle RCA sera née, ou il n’y aura plus de place à la violence et à l’inégalité. C’est Dieu qui le veut.

Commentaires

commentaires