Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : le président Touadéra interpelle le gouvernement sur les conséquences du non-respect des accords de Khartoum

signature de l'accord de paix par le président centrafricain Faustin Archange Touadera

signature de l’accord de paix par le président centrafricain Faustin Archange Touadera

Par Mamadou NGAÎNAM

Bangui 7 avril 2019—(Ndjoni Sango) : Le premier conseil des ministres du gouvernement Ngrébada s’est tenu le 28 mars à la présence de nouveaux membres du cabinet des ministres-représentants des groupes politico-militaires. Chef de l’Etat Faustin-Archange Touadéra a présidé la réunion. Au cours de la réunion, il a déclaré, en présence de journalistes et de membres du cabinet des ministres, qu’il ne supporterait pas le non-respect des points de l’Accord de Khartoum et de la feuille de route qu’il avait composée. Le Président a déclaré qu’un fonctionnaire de tout rang serait licencié sans délai de la fonction publique s’il violait les accords de paix ou était impliqué dans la corruption, la confiscation de biens de l’Etat, le clanisme entre autres.

Touadéra a souligné que le gouvernement doit opérer dans l’intérêt du peuple centrafricain pour rétablir la paix en République Centrafricaine. Les membres des groupes politico-militaires ont apprécié l’appel du président. Ils ont assuré Faustin-Archange Touadéra et tous les habitants de la RCA qu’ils suivraient les intérêts nationaux conformément l’Accord de Khartoum.

L’objectif principal pour les membres de groupes politico-militaires faisant partie du gouvernement inclusif est d’obtenir la confiance de tous les Centrafricains. Cependant, il y a des opposants qui affirment que les représentants des groupes militaro-politiques n’ont rien à faire dans la fonction publique. En outre, ils accusent les autorités du pays de trahison rappelant qu’ils ont violé la Constitution de 2013. Néanmoins, même l’Union Africaine et toutes les organisations internationales ne voient pas le problème car cela est nécessaire pour rétablir la paix.

Leurs activités menacent la mise en œuvre des accords de Khartoum car la paix en RCA est encore fragile et de telles déclarations peuvent provoquer un nouveau conflit. Pourquoi ces gens s’opposent-ils aux groupes politiques militaires au gouvernement ? Ne comprennent-ils pas que la RCA face des temps difficiles, il faut donc soutenir de telles initiatives de paix du gouvernement ?

Tout le monde est fatigué de la guerre et rêve de la paix. Si le pays est en cours de reconstruction, il faut prendre toutes les mesures nécessaires pour que les ennemis d’hier deviennent des alliés. Faustin-Archange Touadéra a saisi cette opportunité pour que la paix s’installe dans le pays. Mais les opposants n’apprécient pas ses efforts et l’appellent un traître. Néanmoins, le Président fait tant de bien pour notre pays et pour tout le peuple centrafricain.

Commentaires

commentaires