Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: les élections du décembre 2020, la communauté internationale réaffirme son soutien

Par Fiacre SALABE

les agents de l’Autorité Nationale des Elections de 2015-2016 en Centrafrique

Bangui 7 Octobre 2019—(Ndjoni Sango): La communauté internationale, à travers la mission conjointe ONU, Union africaine et Union européenne, réaffirme son engagement à soutenir la tenue des prochaines élections sur l’ensemble du territoire centrafricain, prévues en décembre 2020. Déclaration faite lors d’une conférence de presse tenue le dimanche 7 Octobre à Bangui au terme de la mission visant à évaluer la mise en œuvre de l’accord de paix du 6 février 2019.

Pour la mission conjointe conduite par Jean-Pierre Lacroix de l’ONU, Samaïl Chergui de l’UA et Koen Vervaek de l’Union Européenne, le processus électoral constitue une étape indispensable et prioritaire pour la consolidation des acquis démocratiques et la stabilité du pays.

Au cours de leur échange avec la presse, elle a exhorté tous les acteurs centrafricains au respect des prochaines échéances électorales de 2020-2021, selon les délais constitutionnels, et s’assurer que celles-ci soient libres, transparentes et pacifiques.

S’agissant de la situation sécuritaire qui pourrait impactée sur l’organisation des prochaines élections, la mission conjointe a rassuré la presse que des mesures seront prises pour que tous les candidats soient sécurisés partout dans leur campagne.

« Nous avons la Minusca qui dispose des moyens logistiques nécessaires et qui pourrait s’occuper de la sécurité des candidats partout afin de mener leur campagne en toute sérénité» a précisé Jean-Pierre Lacroix.

La mission conjointe a aussi affirmé que toute la communauté internationale est disposée à apporter son soutien technique et financier pour la tenue effective de ces prochaines élections sur l’ensemble du territoire centrafricain.

« L’Union européenne pour sa part dispose plus de 17 millions d’Euro à mettre à disposition du pays pour l’organisation de ces élections qui se pointent à l’horizon », adéclaré Koen Vervaek de l’UE.

Tout porte à croire que la promesse de soutien financier des élections faite par la mission conjointe ne tardera pas à venir pour faire avancer les choses sur le terrain. Car plusieurs opérations techniques comme l’enrôlement des électeurs sur la liste, la cartographie électorale, la révision des fichiers électoraux pour ne citer que ceux-là restent à faire par l’Autorité nationale des élections qui nécessitent vaille que vaille de l’argent.