Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA – AG de l’ONU: le président Touadera expose les principaux problèmes du pays

Par Mamadou NGAÏNAM

Le président centrafricain Faustin Archange Touadera à l'Assemblée Générale de l'ONU en 2018
Le président centrafricain Faustin Archange Touadera à l’Assemblée Générale de l’ONU en 2018

Bangui 30 septembre 2019 – (Ndjoni Sango) : La lutte contre le changement climatique, la levée de l’embargo sur les armes, l’éducation de qualité : Faustin-Archange Touadéra a identifié les problèmes principaux de la RCA lors de son allocution à l’Assemblée générale de l’ONU la semaine dernière.

Faustin-Archange Touadéra est intervenu lors de la 74e session de l’Assemblée générale de l’ONU à New-York. Il a qualifié la lutte contre le changement climatique, la levée de l’embargo sur les armes à l’égard de la RCA et l’accès à l’éducation de qualité de tâches principales de la RCA et de la communauté internationale.

Dans son allocution, le Président centrafricain a appelé la communauté internationale à unir ses efforts de lutte contre le changement climatique et de respecter les engagements signalés dans l’accord de Paris. Le leader centrafricain est certain que c’est l’augmentation du niveau de sécurité qui permettra d’éradiquer l’extrémisme, le cloisonnement, et la pauvreté.

Le Président a souligné que la RCA travaille déjà en cette direction en œuvrant pour offrir une bonne éducation à la jeune génération plutôt que de s’attaquer tout simplement à l’illettrisme.

Touadéra est persuadé qu’il est temps de surmonter les obstacles, jeter des ponts de fraternité et de paix, mettre en place des mesures innovatrices afin de poser les fondations du développement durable.

Le leader centrafricain est sûr que l’insécurité dans le pays nécessite l’attention de la communauté internationale. Aussi, le chef de l’Etat centrafricain a appelé au règlement du conflit palestino-israélien de même que des conflits en Syrie, en Iraq et au Yémen.

Il a lancé un appel aux pays africains d’agir ensemble en matière du désarmement complet, de la protection sociale et répartition égale des biens. Faustin-Archange Touadéra est persuadé que la communauté internationale doit se diriger vers un idéal commun qu’est la création d’un monde où règnent la justice et la sécurité.

Le leader centrafricain a noté que la République avait entrepris le chemin de réconciliation nationale et de désarmement, en une grande partie grâce à la mise en œuvre de l’accord de paix entre le gouvernement centrafricain et 14 groupements armés.

Dans le contexte de l’établissement réussi du pouvoir étatique sur l’ensemble du territoire centrafricain Bangui salue l’assouplissement de l’embargo sur les armes par le Conseil de sécurité des Nations Unies. Elle appelle toutefois à la levée complète de l’embargo en vue de la défense du territoire de la République ainsi que de sa population.