Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : Meckassoua ment aux Centrafricains à son avantage

Karim Meckassoua en interview vu par la caricature

Karim Meckassoua en interview vu par la caricature

Par Mamadou NGAINAM

Bangui 19 juin 2019— (Ndjoni Sango) : Le Président du Conseil d’Administration de BARC (Bureau d’Affrètement Routier Centrafricain), Sani Yalo, a réagi aux allégations de l’ancien Président de l’Assemblée Nationale, Abdoul Karim Meckassoua, à l’encontre du Président centrafricain Faustin Archange Touadera et du Gouvernement centrafricain, Firmin Ngrebada.

Il a notamment rappelé qu’en 2003 c’était Meckassoua qui était à l’origine de la création et du financement des groupes armés. L’ancien président de l’Assemblée Nationale lui-même n’a jamais contesté ces déclarations.

Dans son interview à Le Potentiel Centrafricain, Sani Yalo a noté que le mécontentement de Meckassoua à l’égard du gouvernement de Firmin Ngrébada en raison de la présence de représentants des groupes armés semblait extrêmement étrange. Meckassoua a affirmé que le président Faustin-Archange Touadéra aurait ainsi violé l’article 28 de la Constitution de la RCA.

En fait, le Président fait tout ce qui est possible pour mettre fin à la crise dans le pays. La présence des représentants des groupes armés au gouvernement était une mesure nécessaire, décrite dans l’accord de Khartoum qui a été pleinement soutenu par les autorités et le peuple centrafricain.

Meckassoua lui-même a commis de nombreuses erreurs pendant la présidence de l’Assemblée Nationale à son époque et a été renvoyé par décision générale des députés. C’est pourquoi quand il dit qu’il a été « renversé » après le « coup parlementaire », il ment effrontément.

Commentaires

commentaires