Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: MINUSCA est prête à tout pour faire prolonger son mandat

Mankeur Ndiaye, Chef de la Minusca et Repésentant Spécial du Secrétaire Général de l'ONU en Centrafrique@photo twitter Minusca

Mankeur Ndiaye, Chef de la Minusca et Repésentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU en Centrafrique@photo twitter Minusca

Par Hermann DOUMBA

Bangui 28 juin 2019(Ndjoni Sango): Le 20 juin une session du Conseil de sécurité de l’ONU a eu lieu où la situation en RCA a été discutée. La mission MINUSCA a de nouveau montré son vrai visage. A en juger selon le discours du chef de la mission pacifique Mankeur Ndiaye, celui-ci est plus intéresse à prolonger la présence de la mission sur le territoire de la République plutôt qu’à la prospérité de cette dernière.

Si on se promène dans les rues de Bangui ou de Bambari et que l’on demande aux locaux s’ils voient des changements dans la vie du pays, tout citoyen centrafricain confirmera que depuis la signature des accords de Khartoum en février 2019, la situation s’est au fur et au mesure améliorée, malgré des incidents contactés. Les chefs des groupes militaires et politiques ont occupé les postes dans le gouvernement et prennent désormais part dans la gouvernance du pays. Les membres des groupements militaires et politiques joignent le programme de désarmement et respectent leurs engagements dans le cadre des accords. Si un rebelle enfreint la loi, son supérieur le trouvera et le transmettra lui-même dans les mains de la justice, même si la population juge que cela cela ne suffit pas.

Les militaires, les gendarmes les policiers arrivent dans des villes où il n’y a eu aucun représentant étatique depuis le début de la crise, à l’exemple du déploiement des FACA à Saga-Bandoro. Mais comment Mankeur Ndiaye a-t-il présenté la RCA dans son rapport ?

D’après lui, l’embargo sur la livraison d’armes en RCA est occasionnellement brisé. Une attention particulière est portée à la tragédie dans les villages aux environs de la ville de Paoua : le 21 mai des membres du groupe 3R ont attaqué la population civile en faisant 30 morts.

Dans son discours, Mankeur Ndiaye a présenté la RCA sous mauvaise lumière. Plus probablement, il a besoin que la mission MINUSCA dont il est le chef maintienne son pouvoir le plus longtemps possible.

Nous avons déjà dit quelques mots à propos des mesures prises actuellement par les leaders des groupements armés à l’égard de ses membres qui ne respectent pas la loi. Depuis les territoires des pays frontaliers, des armes sont livrées en RCA et puis vendues sur le marché noir. Si c’est de ces infractions dont parlait le chef de la MINUSCA, ce problème peut être remédié en déployant une partie des casques bleus pour la défense des frontières de la République.

  • Bref, la RCA arrive à gérer ses problèmes et a déjà eu des succès dans le règlement pacifique.

Commentaires

commentaires