Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: pourquoi Bozizé n’est-il pas reçu par le président Touadera ?

Par Erick NGABA

L'ancien chef de l'Etat centrafricain, François Bozizé
L’ancien chef de l’Etat centrafricain, François Bozizé

Bangui 7 janvier 2020—(Ndjoni Sango): dès son retour en catimini à Bangui après six ans d’exil en Ouganda, l’ancien président centrafricain François Bozizé a demandé voir le Chef de l’Etat Faustin Archange Toudera à travers une demande d’audience introduite à son cabinet, sans une suite à donner. L’ex président Bozizé aurait posé trop de conditionnalités pour sa rencontre avec le président Touadera, d’après Zama Javon du Mouvement Centrafrique Débout (MCD) qui a conféré avec la presse le lundi 6 janvier.

Le retour de François Bozizé continue d’animer la vie politique en République centrafricaine. Sa demande d’audience avec l’actuel président centrafricain, Faustin Archange Touadera, semble être une impossibilité. Plusieurs aspects expliquent pourquoi Bozizé n’est-il pas jusque-là reçu par le président de la République. 

Au cours de son point de presse hier lundi à Bangui, le président du Mouvement Centrafrique Débout, Zama Javon Papa, rapporte que le président fondateur du KNK, François Bozizé a posé beaucoup de conditions relatives à son audience avec le président de la République. Pour le MCD, une branche de la société civile qui soutient la politique du président Touadera, les conditions posées par l’ex président ne sont pas dignes d’un ancien chef de l’Etat.

« Premier aspect des conditions posées par François Bozizé, il demande à être reçu par le président Touadera à l’Assemblée nationale. Deuxième aspect, il souhaite que sa garde de sécurité soit constituée des éléments que lui-même va trier au nombre de trente. Troisième aspect, il demande qu’à l’audience, l’ancien ministre Francise Bozizé et le Secrétaire Général du KNK Bertin Béa de la partie. En suite, il demande que sa sécurité soit assurée par le contingent camerounais. Et son alentour soit sous cette protection », a expliqué Zama Javon Papa.

Le président du MCD fait une comparaison de la stratégie de Bozozé qui, pendant qu’il était au pouvoir, avait reçu l’ancien président, Ange Félix Patassé, à l’Assemblée Nationale, quand celui-ci était de retour d’exil en Togo. Pour le MCD cette condition posée par François Bozizé ne permet pas une bonne collaboration.

 « Ce n’est pas le président Touadera qui l’a chassé du pouvoir. Ils ne sont pas protagonistes. Bozizé avait reçu l’ex président Patassé au niveau de l’assemblée nationale, parce que c’était lui l’avait chassé du pouvoir, or, lui Bozizé a été chassé par la rébellion Seleka. Comment que c’est lui qui demande à être reçu, pose des conditionnalités ? », a renchérit le président du MCD.

De l’avis du MCD, l’ancien président Bozizé devrait être reçu par le président de la République avec honneur et dignité au Palais de la Renaissance. Mais pour qu’il soit reçu, rétorque  Zama Javon Papa, François Bozizé doit revoir sa copie et mettre de l’eau dans son vin.

« Selon les informations que nous avons reçues, le président Touadera est prêt à le recevoir. Il veut le recevoir dans la dignité », a-t-il fait savoir.

Zama Javon Papa a fait savoir que dans la demande d’audience déposée au cabinet de Touadera, François a demandé à être reçu en sa qualité de président fondateur du parti KNK. Ce qui n’est pas crédible, de l’avis du Mouvement Centrafrique Débout.