Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: Pourquoi l’ONU a soudainement décidé de revoir les conditions de la levée de l’embargo ?

paraphe de l'accord de paix par le président centrafricain F. A. Touadera à Khartoum à côté du président soudanais Oumar El Bechir

Paraphe de l’accord de paix par le président centrafricain F. A. Touadera le 5 février 2019 à Khartoum à côté de l’ex président soudanais Oumar El Bechir

Par Hermann LINGANGUE
Bangui 12 avril 2019–(Ndjoni Sango): Le conseil de sécurité de l’ONU, le mardi 9 avril, lors d’une réunion, a déclaré qu’il était prêt à reconsidérer la question de la prorogation de l’embargo sur les armes en République Centrafricaine. En raison des changements intervenus en République après la signature des engagements discutés à Khartoum : l’interdiction de l’importation d’armes peut être suspendue ou annulée.

Jusqu’au 30 avril, les spécialistes de l’organisation élaboreront un certain nombre de critères relatifs au programme de DDRR, selon lesquels le conseil de sécurité déterminera si les sanctions doivent être levées.
Parmi les critères :
1) mise en œuvre réussie du programme de DDRR ;
2) élaboration par le gouvernement d’un plan détaillé pour le stockage et la gestion des armes ;
3) l’établissement du protocole sur l’enregistrement et l’utilisation des armes livrées ;
4) confirmation par le gouvernement de l’ouverture de la Commission Nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre ;
5) l’établissement d’un protocole pour la collecte et la destruction ou le transfert à des représentants des forces armées et des forces de sécurité d’armes non identifiées ou stockées illégalement.

L’ONU a salué le travail effectué par le nouveau gouvernement de la RCA. Depuis que les autorités et l’opposition ont signé l’Accord de Khartoum, la situation en République a changé pour le mieux. Les territoires du pays commencent à revenir sous contrôle des autorités.

Les ex-rebelles déposent les armes et se sont engagé à remplir les conditions noté dans les accords signés. Par exemple l’UPC vient de diffuser un communique disant qu’ils s’engagent à progressivement cesser l’illégale collecte d’impôts.

Le domaine sécuritaire a aussi vécu des changements positifs. Les membres des groupes politico-militaires se préparent à joindre les FACA pour protéger la République des ennemis étrangers. Les opposant du gouvernement ne sont pas capable de faire face à Bangui, l’arrestation de certains membres du FDPC et de leur commandant Gaba. Ils bloquaient l’axe Bouar-Garoua-Boulai et gênaient l’import des marchandises en provenance du Cameroun. Mais l’armée gouvernementale a pu reprendre contrôle de l’axe routier.

L’efficacité des forces de sécurité de la RCA a prouvé l’ONU que les hautes autorités de la République sont capable de stocker les armes d’une manière nécessaire. Le temps du chaos en République est fini.
Le fait que l’ONU envisage de reconsidérer l’embargo nous prouve que les accords de Khartoum se remplissent pleinement d’une telle manière, que même les partenaires occidentaux ont pu le remarquer.

Commentaires

commentaires