Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: Sébastien Wenezoui propose à l’opposition de trouver un compromis avec le président Touadera

Par Ulrich MAMENLEYA

Sébastien Wenezoui, président de CCR@Erick Ngaba
Sébastien Wenezoui, président de CCR@Erick Ngaba

Bangui 26 octobre 2019—(Ndjoni-Sango) : Le parti Cohésion Centrafricaine pour la Reconstruction(CCR) par la voix de son président, Sébastien Wenezoui, évoque le cas des violations perpétrées de l’accord de paix et les conditions des élections 2020-2021 où ce dernier en profite pour appeler la classe politique d’opposition à trouver un terrain d’entente avec le président, Touadera. Une proposition faite lors d’un point de presse ce samedi 26 octobre à Bangui.

Lors de cette rencontre avec les professionnels des médias, le Président du parti CCR dit être conscient de la situation actuelle du pays propose des pistes de sortie de crise définitive au gouvernement d’un côté et aux partis de l’opposition démocratique de l’autre côté dont la quasi-totalité est pour une nouvelle transition. Ce qui n’est pas du goût du président fondateur du CCR qui appelle les deux parties à trouver un arrangement.

Au gouvernement, il suggère deprendre, en concertation avec l’Assemblée Nationale et le mécanisme de suivi du présent accord, des dispositions idoines visant à éradiquer des causes profondes de la crise politico-sécuritaires qui affecte la RCA et y renforcer la bonne gouvernance et l’inclusivité à tous les échelons de l’Etat.

« Ce qui veut dire qu’en amont, le Président de la République, après son retour du Sommet Russie- Afrique devra très rapidement organiser une journée de concertation élargie avec toutes les Forces vives de la Nation, c’est-à-dire les Partis politiques de l’Opposition, la majorité présidentielle, la Société civile, la Confession religieuse, en présence de la Communauté Internationale en particulier l’Union Africaine étant garant et facilitateur de l’accord, afin qu’ensemble de réduire cette équation à un seul inconnu et entrouver une seule solution », a proposé Sébastien Wenezoui.

Quant aux partis de l’opposition politique, il les appelle à trouver un consensus avec le Président de la République à l’occasion d’une concertation afin de créer selon lui, un climat pacifique qui appelle à la prise de conscience de tous afin d’éviter la reprise des hostilités qui plongeraient le pays dans une crise qu’il considère de similaire à celle de Mali, « qui est devenu un lieu spectaculaire d’attaque des terroristes ».

Le Président fondateur du parti CCR continue son intervention en prodiguant des conseils aux opposants politique.

« le Président de la République a besoin de votre expérience du passé et vous aussi, vous devrez le fortifier pour des propositions constructives qui vont mener à une élection transparente, mais cela doit passer dans une proposition commune afin d’éviter le vide électoral qui pourrait conduire à une transition qui est une source d’enrichissement mutuel de ceux qui nous imposent la guerre », renchérit  Sébastien Wenezoui.

Pour finir, le leader du parti CCR croit que ses propositions précitées permettront au gouvernement de gagner les guerres d’aujourd’hui et éviter les guerres de demain.

En insistant, il pense qu’avec l’appui de toutes les couches sociales et de la communauté internationale, le gouvernement doit se donner dès à présent, la peine de saisir le reste de l’opportunité visible existante dans l’accord de Khartoum. f

Commentaires

commentaires