Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: le gouvernement tient fermement à la tenue des élections du décembre 2020

Par Kizer MAÏDOU


Bangui 21 Novembre 2019— (NDJONI SANGO): Vous avez lu le 04 novembre dernier dans un article de Ndjoni Sango que l’ex président de l’Assemblée Nationale, Abdou Karim Meckassoua, a déclaré que les conditions ne sont pas réunies pour aller aux élections. Ange Maxime Kazagui, ministre de communication et des medias, porte-parole du gouvernement, a rétorqué que seule la volonté forte et ferme du gouvernement est l’unique garantie de la tenue des élections. Une position exprimée lors de la Conférence conjointe avec la MINUSCA.
Selon une frange de l’opposition politique réunie au sein mouvement E ZINGO-BIANI, les conditions ne sont pas réunies pour aller aux élections. Le patron du chemin de l’espérance, Abdou Karim Meckassoua, membre de cette plateforme, évoque la question de l’insécurité dans les villes de provinces. Selon lui, 😯 % des territoires sont entre les mains des groupes rebelles. Les prochaines échéances électorales sont loin d’être à point nommé.
‘‘Aujourd’hui force est de constater que les conditions ne sont pas réunies pour aller aux élections, il y’ avait moins de 8 groupe armés en 2015 en tout on parlait de deux camps, seleka et anti-balaka mais actuellement il ya 14 groupes armés qui occupent 80% du territoire. Comment voulez vous qu’on aille aux élections dans cette condition et sans trouver de consensus. Voila pourquoi je m’interroge avec E ZINGO-BIANI et toutes les organisations politiques, nous voulons des élections mais pas des échéances électorales’’, avait insisté l’ex PAN Abdou Karim Meckassoua rangé dans l’opposition.
Lors de la conférence conjointe du gouvernement avec la Minusca, le porte parole du gouvernement, Ange Maxime Kazagui, ministre de communication et des médias, parle lui de la seule volonté forte et ferme du gouvernement qui garantie l’organisation et la tenue de ces élections.
‘‘ Les conditions principales et qui sont a mon sens réunies c’est la volonté forte et ferme affirmer et afficher du gouvernement d’organiser les élections, ce qui est garantie et cela vient d’être réaffirmer à travers la résolution du conseil de sécurité des nations unies c’est la position forte des partenaires qui souhaitent, qui veulent avec nous que les élections aient lieux dans les délais. Je pense que c’est les postulats les plus forts le reste c’est une question d’organisation. Aujourd’hui a aucun moment je n’es attendu de l’organe en charge des élections c’est-à-dire ANE que il y avait un ou des défis de manière a mettre en cause l’organisation de ces élections dans les délais’’, répliqué le ministre porte-parole du gouvernement.
Cependant, il faut noter que la communauté internationale, le pouvoir de Bangui et la Minusca qui appui le gouvernement sont sur le point de tout mettre en œuvre afin de garantir la tenue de ces élections selon le calendrier prévu par l’Autorité Nationale des Elections ANE. A Bangui l’Autorité Nationale des Elections lance déjà les opérations de la cartographie électorale a été définie hier par.