Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Régina KONZI MONGOT, une dame de vision pour la République Centrafricaine

Régina KM« Ma vision de la nouvelle Centrafrique est claire, et sans ambiguïté parce que je connais les problèmes de ce pays», déclare Mme Régina KONZI-MONGOT, candidate à l’élection présidentielle 2015 en Centrafrique lors de sa première sortie médiatique après la déclaration de sa candidature le vendredi 21 août 2015.

Le peuple centrafricain commence à découvrir les braves femmes à laquelle il peut confier sa destinée. Cela dit les femmes centrafricaines sont maintenant debout pour la reconstruction de la République centrafricaine meurtrie par des crises accumulées. Régina Konzi-Mongot, candidate indépendante à l’élection présidentielle 2015, s’est engagée dans cette dynamique pour refonder le pays sur la base d’une nouvelle vision politique.

Cette dame de fer, qui a démissionné de son poste du ministre conseillé à la primature en matière d’urgence humanitaire n’a pas voilée le figure face aux dérapages politiques en Centrafrique.  Sur sa page facebook, elle ne manque pas de sensibiliser les Centrafricains sur l’avenir de la République Centrafricaine, qui risque d’être mis en gage par nos hommes politiques, qui cherchent que leurs intérêts égoïstes. « Nous devons nous mobiliser afin de libérer notre pays. Nous devons pousser pacifiquement la transition à nous conduire aux élections pour fin 2015. Peuple de Centrafrique, ne compte plus sur les dirigeants des partis politiques, qui sont constamment à la présidence et à la primature, ils ont une contrepartie ».

Du point de vu de certains compatriotes, Régina KONZI MONGOT est une grande dame qui est très pragmatique, elle est médiatrice et autour d’elle, il y a toutes les classes sociales, toutes les religions. Elle fédère dans tous les arrondissements de Bangui et en province où elle est représentée. Dans sa nouvelle vision de la société Centrafricaine, elle compte bâtir un Centrafrique uni où chaque fils et filles du pays qui a une compétence apportera ses pierres à l’édifice, pour la reconstruction d’un Centrafrique nouvel. « Chaque fils et fille aura un chantier à reconstruire car tout est à construire, de façon ordonnée et coordonnée avec surtout une obligation de performance et de résultat », a dit madame Régina Konzi Mongot, lors de sa déclaration de candidature. Pour d’autres, c’est un nouveau leader positif pour la Centrafrique qui suscite espoir et espérance.

Par ailleurs, Regina Konzi-Mongot n’a pas attendu de mener déjà beaucoup d’actions d’écoute, d’assistance, de projet et de soutien, en faveur de la population en détresse. Si les femmes peuvent faire mieux ce que les hommes n’ont pu faire, le peuple centrafricain a aujourd’hui l’intérêt de faire le choix objectif entre les braves femmes ou hommes dignes de confiance.

Prince BANDA

Commentaires

commentaires