Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: L'UNFPA et l'OJLD s'engagent pour la santé sexuelle et reproductive des jeunes et adolescents

Vue des élèves à la journée porte ouvert@Fiacre Salabé

Vue des élèves à la journée porte ouvert@Fiacre Salabé

Par Fiacre SALABE

Bangui le 19/10/2017 (www.ndjonisango.net): L’Organisation des jeunes leaders (OJLD), de concert avec certaines ONG nationales comme le ROJALNU, l’AFRIYAN, le CISJEU, en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), ont lancé le 17 octobre 2017, la journée porte ouverte sur les canaux et outils d’accès de l’information sur la santé sexuelle reproductive des adolescents et jeunes dans les locaux du lycée d’État des rapides, dans le 7eme arrondissement de Bangui. Cette journée a mobilisé plusieurs milliers d’élèves et jeunes dudit arrondissement pour prendre part à ce grand événement haut en couleur.

L’Organisation des jeunes leaders pour le développement (OJLD), à travers l’appui financier et technique du Fonds des nations unies pour la population (UNFPA), a organisé la journée porte ouverte sur l’accès à l’information sur la santé sexuelle reproductive des adolescents et jeunes.

La journée est célébrée en présence des cadres de l’établissement notamment la proviseur, le Maire du 7eme arrondissement, les responsables des organisations impliquées dans la présente sensibilisation, ainsi que la représentante du Représentant pays de l’UNFPA, Mme Marie Ibingui Mamba, Chef du projet à l’UNFPA.

Pour l’UNFPA, l’objectif de cette porte ouverte, est de montrer aux adolescents et jeunes, l’importance d’avoir accès à l’information sur la santé sexuelle reproductive, afin de leur permettre de ne pas tomber dans tomber dans le piège de grossesses et infections sexuellements transmissibles (IST). Car selon l’UNFPA, ces maux constituent une entrave compromettante pour l’avenir scolaire de ces derniers.

« Nous avons jugé utile d’organiser cette journée en partenariat avec les différentes organisations locales comme OJLD. ROJALNU, CISJEU et bien d’autres, dans le but d’amener les adolescents et jeunes à avoir accès facile aux différents canaux et outils d’information sur la santé sexuelle reproductive qui les concernent. Ce n’est que le début de cette action que nous avons enclenchée ici à Wango, dans le 7e arrondissement de Bangui. Lorsque la situation sécuritaire du pays va s’améliorer, nous irons dans 10 préfectures parmis les autres pour lancer cette activité », a expliqué Marie Justine Ibingui Mamba,  chef de projet à l’UNFPA.

De son côté, le président du comité d’organsation Crépin Azouka a remercié de vive voix le soutien technique, et financier indéfectible apporté par l’UNFPA pour la réalisation dudit projet qui selon lui, est l’une des strategies pour atteindre les objectifs de développement durable ODD.

Il est à noter qu’en marge de cette journée porte ouverte organisée conjointement par l’UNFPA, l’OJLD et d’autres ONG nationales, un atelier de trois jours, réunissant plus d’une trentaine des leaders d’organisations de jeunes des huits arrondissements de Bangui, Bégoa et Bimbo, s’est tenu sur la thématique liée aux canaux et outils de d’accès à l’information sur santé sexuelle reproductive des adolescents et jeunes en République Centrafricaine.

Au menu de cet atelier, l’on note l’approche communicationnelle en matière de la santé sexuelle reproductive des adolescents et jeunes, les défis liés à la santé sexuelle reproductive chez les adolescents et jeunes, en passant par l’identification de bonnes pratiques et les stratégies d’une bonne communication dans la mise en œuvre dudit projet. L’UNFPA se dit prêt à soutenir le projet de la santé sexuelle reproductive jusqu’à l’atteinte des objectifs fixés.

L’auteur de l’article:

Fiacre SALABE est en instance de soutenance de sa licence professionnelle en Journalisme à l’Université de Bangui. Il est le Journaliste Reporter de ce site d’information www.ndjonisango.net. Courier : doctarngaba@gmail.com, +236 72614325

Commentaires

commentaires