Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : MSF suspend ses activités au PK5 suite à l’agression d’un de ses patients

km5

le marché KM5/@crédit photo: Eric Ngaba

Par Eric NGABA

Bangui 06/10/16 (Ndjoni Sango) : l’organisation médicale humanitaire internationale Médecins Sans Frontières (MSF) suspendra toutes ses activités médicales dans le quartier de PK5 pendant quatre jours. Cette suspension commence de mardi à vendredi.  Selon le communiqué de MSF, l’agression en pleine rue d’un de ses patients pendant son transport en véhicule MSF, est un rappel douloureux que l’activité incontrôlée de groupes armés ne permet pas de garantir la sécurité des activités d’assistance aux patients, majoritairement des femmes et des bébés.

« La maternité de MSF est la seule structure qui offre un service gratuit 24 heures sur 24 aux femmes et leurs bébés dans le quartier de PK5. En août, 40 bébés sont nés chez nous, et 180 mamans ont pu consulter un médecin gratuitement. En attaquant directement un patient qui était sous nos soins, dans notre ambulance, les groupes armés ont symboliquement agressé tous nos patients  qui sont pour la plupart les mamans, les sœurs, les filles des habitants de PK5 ainsi que le personnel soignant.  Nous ne pouvons l’accepter », dénonce Emmanuel Lampaert, Chef de la délégation MSF à Bangui.

Pour protester contre ces agressions jugées inacceptables, MSF se voit contrainte de suspendre ses activités dans l’ensemble du quartier du mardi 4 octobre au vendredi 7 octobre. Cette suspension concerne les services de la maternité de Gbaya Ndombia, l’appui aux soins pédiatriques au centre de santé de Mamadou Mbaiki, ainsi que ses cliniques mobiles dans différents sites de PK5.

« Les mamans qui ont besoin de soins sont invitées à se rendre à la maternité MSF des Castors, et les patients nécessitant des soins d’urgence au centre Henri Dunant à PK5 ou aux hôpitaux de la ville », précise le communiqué.

« Nous avons le sentiment de revenir à janvier dernier, avant le début des activités MSF dans le quartier, lorsque PK5 n’avait pas de service médical gratuit. Nous regrettons de ne pas venir en assistance à ceux qui en ont besoin pendant cette période, mais espérons que la suspension de nos activités nous permettra de nourrir des discussions productives  avec les responsables des divers groupes et leaders communautaires du quartier pour que, ensemble, nous puissions faire respecter l’activité médicale indépendante », poursuit Emmanuel Lampaert dans ledit communiqué.

MSF est une organisation médicale humanitaire d’urgence qui travaille en République Centrafricaine depuis 1996 à Bangui et en région. Indépendante de tous pouvoirs politiques, militaires ou religieux, d’après le communiqué, MSF gère dix-sept projets à travers le pays en toute impartialité et en revendiquant le respect de ses équipes et de ses biens en accord avec ses principes. « Les équipes portent secours à toute personne sans aucune discrimination de religion, de philosophie ou de politique. En 2015, MSF a fourni plus de 1,0 million de consultations ambulatoires gratuites et a soigné plus de 500,000 de patients pour le paludisme« , conclu le présent communiqué.

Commentaires

commentaires