Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : l’hôpital Domitien de Bimbo, une structure inquiétante pour les patients

Hôpital maman Elisabeth-Domitien

Hôpital maman Elisabeth-Domitien

Par Marlyse shuka LED

Bangui 20 Aout   2019— (NDONI SANGO) : Depuis quelques temps, l’hôpital de Bimbo n’est que l’ombre de lui même. Plusieurs malades refusent d’être hospitalisés dans cet hôpital, du fait de manque de soin appropriés. Des chambres sont presque vides, ressemblant à une maison abandonnée, dévastée parfois par les toiles d’araignées et les patients internés sont comptés au bout du doigt dans chaque unité.

Pourtant à la base cet hôpital inauguré en 2012, c’était dans le but d’alléger les souffrances de la population de la préfecture de Bimbo, localité périphérique de Bangui. Alors que les hôpitaux de la capitale comme celui du Communautaire, et de l’Amitié sont reconnus pour le nombre pléthorique des malades reçus au quotidien.

L’hôpital Domitien de Bimbo devrait également faciliter le déplacement aux personnes malade dans la commune de Bimbo vers les hôpitaux de Bangui en d’urgence. Malheureusement, beaucoup des gens se plaignent du traitement des patients dans cet hôpital.

 «C’est une irresponsabilité de la part des responsables de l’hôpital. Nous sommes souvent délaissés, depuis que nous sommes ici, plusieurs malades ont perdu la vie soit par manque d’oxygène ou les infirmiers nous disent souvent qu’il se fait tard et souvent ils refusent de secourir nos malades », a déploré Isabelle s’assoit sur le lit d’un patient.

En décriant le manque de professionnalisme dans cet hôpital, elle interpelle le gouvernement à tenir compte des plaintes des patients de cet hôpital.

Une triste réalité qui malheureusement perdure, ce centre d’après Xavier, un patient.

« je préfère me soigner dans l’ancienne hôpital  qui est derrière la mairie, labas je suis satisfait du traitement auprès des malades ou encore me rendre dans les autres hôpitaux à Bangui», a-t-il regreté.

De toutes tentatives de contact, il est difficile de nouer contact avec les responsables de cette formation sanitaire  pour leur version des faits.

Commentaires

commentaires