Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: octroi de 80 milliards FCFA pour lutter contre le VIH/SIDA et le paludisme

Par Marly PALA

Pierre Somsé, ministre de la santé publique@photo Erick Ngaba
Pierre Somsé, ministre de la santé publique@photo Erick Ngaba

Bangui 2 Janvier 2020— (Ndjoni Sango): Le Fonds Mondial compte donner 80 milliards FCFA pour combattre le paludisme, la tuberculose et le VIH/SIDA en République Centrafricaine, d’ici 2021. L’annonce a été faite le 1er janvier  au cours d’une déclaration par le Docteur Pierre Somsé, ministre de la Santé Publique et de la Population.

La République Centrafricaine est un pays comme tous les autres, secoué par les pandémies des maladies comme la tuberculose, le paludisme et le VIH/SIDA. Et pour réduire le taux d’infection de ces épidémies en Centrafrique, le gouvernement à travers le ministère de la Santé Publique, suite à des plaidoyers auprès des partenaires internationaux a bénéficié de la promesse d’octroi des fonds pour éradiquer l’épidémie de ces trois maladies.

A en croire Pierre Somsé, ministre de la Santé Publique, ce soutien vient consolider l’effort du gouvernement dans la lutte contre ces maladies.

« Nous venons d’avoir la notification de la nouvelle allocation du Fonds Mondial pour la lutte contre les trois maladies à savoir le Sida, le paludisme et la tuberculose pour un total de 121,807 millions d’euros soient 80 milliards de FCFA. Ce soutien vient oxygéner l’effort du gouvernement dans la lutte contre ces maladies. C’est une très bonne nouvelle, il s’agit là d’une augmentation significative des ressources mises à la disposition de notre pays pour combattre ces trois maladies », a-t-il déclaré.

Même si l’annonce de ce fonds soulage les patients touchés par cette maladie, le décaissement de 80 milliards FCFA se fera en janvier 2021.

« Si cette nouvelle est salutaire pour les personnes vivant avec le VIH/SIDA, la République Centrafricaine doit patienter. Car ce fonds sera rendu disponible à partir du 1er janvier 2021, car pour l’instant, nous sommes dans le cadre d’exécution de la précédente subvention », a-t-il indiqué.

Malgré les efforts du gouvernement d’atteindre le standard de zéro infection, la prise en charge manque encore d’énergie. Un défi que le gouvernement compte relever nécessairement.

Il faut noter que cet appui du Fonds Mondial à la République Centrafricaine va lutter contre ces maladies précitées pour une période de trois ans.