Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: 113 ex-rebelles intègrent l’armée nationale

    les ex combattants intégrant l’armée nationale@Eutm-RCA

Par Erick NGABA

Bangui 30 mai 2018 (Ndjoni Sango): Les 133 ex-combattants issus des différents groupes rebelles en Centrafrique, ont intégré le rang des Forces Armées Centrafricaines (FACA). Ceci après 3 mois et deux semaines de formation, par la Mission de l’Union européenne pour la formation (EUTEM-RCA), dans le cadre du projet pilote de désarmement, démobilisation, réintégration et rapatriement (DDRR). La cérémonie de fin de formation de cette 2ème cohorte a eu lieu le 25 mai 2018, au camp Kassaï à Bangui.

Cette cérémonie de fin de formation s’est déroulé sous l’autorité du Chef d’état-major des FACA, le général de brigade Ludovic Ngaiffei et en présence du général Hermínio Maio, commandant l’EUTM-RCA. Après 14 semaines de stage, les 133 soldats sont ainsi devenus membres de plein droit des forces armées centrafricaines (FACA).

« Les 133 soldats de la 2e vague ont suivi une formation exigeante pour intégrer les attributs du soldat professionnel : le savoir-faire du combattant par ses compétences technique et tactique, mais aussi le savoir-être du soldat républicain, attaché au respect de l‘État de droit et du droit international. Militaires de la 2e vague du DDRR, vos résultats plaident pour vous : vous pouvez être légitimement fiers de ce que vous êtes devenus, Soldats des FACA. Demain, aux côtés de vos frères d’armes, vous porterez haut les couleurs de la République centrafricaine », a déclaré le général de brigade Hermínio MAIO, Commandant la mission EUTM-RCA.

A la différence de la première vague de formation où le recrutement s’était essentiellement effectué dans la ville de Bangui et ses périphériques, cette seconde troupe a rassemblé des rebelles issus de tous groupes armés du pays.
Avec cette nouvelle vague de recrues, 240 soldats issus des rangs des groupes armés intègrent le rang des bataillons réguliers des FACA, grâce au projet pilote DDR d’août dernier. Comme l’a indiqué le commandant la mission EUTM-RCA, le projet-pilote a réussi au-delà de toutes espérances grâce à l’engagement de ses membres comme des cadres qui l’ont composé.

« Le projet-pilote de désarmement, démobilisation, réintégration et rapatriement nous renvoie à la DIGNITE. Dignité de faire le choix juste et courageux de devenir membres de plein droit des Forces armées centrafricaines. Dignité de servir, quelle que soit son origine. Dignité de protéger la Patrie, cette communauté d’hommes et de femmes unies autour de mêmes valeurs et de la même vision du futur », a renchérit le général de brigade Hermínio Maio.

Le projet DDRR, est soutenu conjointement par le gouvernement centrafricain, l’ONU, et l’Union européenne à travers la mission de formation de l’EUTM-RCA depuis 2017. Il vise notamment à désarmer et réintégrer les anciens combattants volontaires, en leur proposant une réinsertion dans le secteur de la défense ou dans le secteur civil, afin de contribuer ainsi à la sécurité et à la stabilité dans un contexte d’après-guerre de sorte que puisse commencer la reconstruction et le développement.

L’auteur de l’article :

Erick NGABA est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Bangui où il a obtenu sa licence professionnelle en Journalisme. Free-lance, il est le Directeur de Publication et Webmaster de ce site d’informations. Courrier : doctarngaba@gmail.com , +236 72614325

Commentaires

commentaires