Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: 12800 dossiers déposés pour le recrutement de 500 gendarmes et policiers

Les-Gendarmes-centrafricains-formés-par-la-Sangaris

Les gendarmes centrafricains 

Par Eric NGABA

Bangui 07/04/17 (www.ndjonisango.net): L’information a été donnée par le Porte-parole de la police de la Minusca, Aimable Bagiramenshi, lors d’une conférence de presse au siège de la Mission à Bangui. 12800 dossiers reçus pour le recrutement des 500 gendarmes et policiers centrafricains dont la candidature a été lancée en février 2017 sur tout le territoire national. Un Comité chargé des experts du gouvernement centrafricain et de la Minusca est à pied d’œuvre pour étudier les dossiers afin de sélectionner les candidats devant passer au test écrit et phtisique.  

La République Centrafricaine a besoin aujourd’hui des forces de l’ordre et de sécurité professionnelles et disciplinées, respectant les principes des droits de l’homme et des droits internationaux. Le gouvernement centrafricain avec le concours de la communauté internationale a procédé au recrutement des hommes et des femmes devant intégrer le corps en uniforme afin d’assurer la protection des populations et de  ses biens.

Le dépôt des dossiers qui a pris fin au mois de février dernier a permis à un comité mixte de traiter les dossiers des 12800 candidats. A en croire le Porte-parole de la police de la Minusca, ce comité est composé des experts de la mission onusienne et ceux du gouvernement centrafricain.

« Le comité mixte est placé au cabinet du premier ministre. Il y a aussi des points focaux des gendarmes et policiers qui poursuivent les activités du comité technique qui est en train d’analyser les 12800 dossiers des candidats éligibles pour ce concours », le Porte-parole de la police de la Minusca, Aimable Bagiramenshi.

La procédure de sélection des recrus s’articule autour de cinq phases dont le déroulement est garanti par le comité interministériel de sélection et de recrutement. La première phase est l’étude technique des dossiers, la seconde consiste les épreuves d’admissibilité dont la course en ligne de 3000m, séances de pompes et d’abdominaux, la troisième concerne les épreuves d’admission notamment les épreuves écrites dont la dictée et les mathématiques, l’entretien, l’enquête de moralité et visite médicale. La quatrième phase est axée sur la proclamation des résultats pendant que la cinquième phase vise l’intégration en écoles.

Le recrutement tient compte de la représentativité régionale. Cela dit, les personnes recrutées sont des ressortissants des 16 préfectures du pays.

Commentaires

commentaires