Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : 7 des 14 groupes armés ciblés pour le grand DDR en septembre prochain

le colonel NoeL Selesson Cordo DDR avec le porte-parole de la Minusca et le chargé du DDR Hervé Hesse@Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 10 août 2018—Ndjoni Sango :  Le programme global du Désarmement Démobilisation et Réinsertion (DDR) des groupes armés en République centrafricaine sera mis en œuvre en septembre prochain, d’abord à l’ouest du pays.  Sept (7) des quatorze (14) groupes armés sont enregistrés à cet effet. C’est ce qu’a fait savoir le Colonel Noël Selesson, coordonnateur général de l’Unité d’exécution du DDR, au cours d’une conférence de presse avec la Minusca le mercredi dernier à Bangui.

Comme l’a annoncé l’officier supérieur de l’armée nationale, le programme DDR tant attendu par les Centrafricains débutera en septembre prochain. C’est  dans la région ouest que sera mis en œuvre ce programme avant de s’étendre dans d’autres régions du pays. Sept groupes armés sont ciblés pour le démarrage. Il s’agit notamment de la Révolution et Justice (RJ) d’Armel Sayo, de la faction Révolution et Justice (RJ) de Belanga, des 3R de Sidiki Abbass, du FDPC d’Abdoulaye Miskine, des anti-Balaka de Bouar, de l’UFR et de l’UFR Fondamentale.

« Il y a la démarcation dans le processus de ce DDR, c’est d’abord au niveau d’engagement qui va être pris par chaque groupe armé. On ne fait pas le DDR pour le faire. Comme j’ai l’habitude de dire que le DDR n’est pas un exercice isolé que de contribuer à la restauration de l’autorité de l’Etat », a indiqué le Colonel Noël Selesson.

Avant la mise en œuvre de vaste programme, le gouvernement a lancé le projet pilote du DDR ayant permis la formation socioprofessionnelle et l’incorporation des ex-combattants dans l’armée nationale. La différence entre le projet pilote et le vaste programme du DDR, a précisé le coordonnateur général de l’Unité d’exécution du DDR, est que les groupes armés doivent d’abord accepter l’autorité de l’Etat.

« En conformité avec l’accord de DDR signé entre le gouvernement de transition et les groupes armés, ceux-ci engagés dans ce processus doivent procéder à la dissolution de leurs groupes une fois que le DDR sera passé. Cela fait partie des engagements que les groupes armés ont pris. A l’issue de ce programme, on ne pourra plus parler de groupe armé en République centrafricaine une fois le programme sera terminé. Donc, tenons beaucoup à ces indicateurs », a ajouté l’officier supérieur de l’armée centrafricaine.

Ce vaste programme prend en compte tous les 14 groupes armés actifs sur le territoire national. A en croire le coordonnateur général de ce programme, le DDR reste volontaire. En sus de 7 groupes sont prêts pour le programme, le gouvernement entame des discussions avec les autres groupes.

« Nous poursuivons également des consultations avec les autres groupes armés pour se joindre à cette option qui est volontaire de nature et vise à restaurer l’autorité de l’Etat. Nous sommes en conformité avec les consignes que nous avons reçues de faire avec les groupes qui sont prêts», a-t-il souligné.

Appui de la Minusca

Pour tenir ce pari du vaste programme DDR, la mission onusienne Minusca appuiera techniquement le gouvernement dans la mise en œuvre. Cet appui concernera les phases de désarmement et démobilisation.

« L’appui de la MINUSCA au processus du DDR va être exercé pendant la phase de désarmement et de démobilisation et se conjuguera de trois manières : appui sécuritaire, conjointement avec les forces de sécurité intérieure, aux opérations de désarmement puis l’escorte des équipes mobiles de désarmement, appui logistique sous forme de transport et appui budgétaire », a indiqué Hervé Hesse de la division DDR de la MINUSCA.

Il a ajouté que la Minusca prendra également en charge la courte phase de réinsertion, qui est différent de la réintégration et qui consistera, selon lui, en un cursus donné au combattant démobilisé sur l’éducation civique, la vie en société et la cohésion sociale.

Commentaires

commentaires