Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: 80 talkies-walkies saisis à l'aéroport Bangui M'Poko par les FACA

Bienvenue-Paterne Nguimalé, le DGA de l'émigration et l’immigration

Bienvenue-Paterne Nguimalé, le DGA de l’émigration et l’immigration@Eric Ngaba

Par la rédaction

Bangui 22 août 2017 (www.ndjonisango.net): Nonobstant les efforts évertués par les autorités centrafricaines pour le rétablissement de la paix et la sécurisation des populations, les fauteurs de troubles et énémis de la nation tentent à tous les moyens de semer les désordres. 80 talkies walkies et quelques armes à feu ont été saisis par les éléments des forces armées centrafricaines. En voici la déclaration de Mr Bienvenu-Paterne Nguimalé, DGA de l’émigration et immigration, de l’intendance et de la planification au Ministère de la sécurité publique suite à cette saisie.

« Le dimanche 20 août 2017 vers 9h 30mn, deux cartons contenant 80 talkies-walkies ont été saisis entre les mains de deux individus, par une équipe de nos vaillants éléments des forces armées centrafricaines à la sortie du FRÊT de l’aéroport Bangui M’Poko.

Informé de cette opération de saisie, et puisqu’il s’agit des effets militaires dont l’acquisition par un tiers est subordonnée à une série des formalités administratives prévue par des textes qui impliquent plusieurs départements ministériels notamment les Ministères en charge de la sécurité publique, et de l’administration du territoire. Celui des postes, des télécommunications et des nouvelles technologies pour ne citer que ceux-là bref.

Il ressort des investigations menées par les forces de la police centrafricaine ce qui suit:

1- Les colis saisis proviennent de la ville de Yakoma située de l’autre côté de rive de la République Démocratique du Congo via Bangassou à bord d’un des vols domestiques du pays que l’enquête diligentée va déterminer les preuves.

2- À ce jour, trois individus sont déjà interpellés et gardés à vue dans l’une des unités de la police judiciaire de la place. Le présumé propriétaire de ces éffets militaires nommé Morouba Fréddy, interpellé à son tour hier le 21 août 2017 vers 11 heures par nous-même, de suite d’une filature minutieusement organisée. Ce dernier disposait encore par devers lui six (6) autres appareils Motorola de marque HITERA déjà codifiés, et prêts à être utilisés.

D’ores et déjà, une enquête judiciaire est ouverte. Les commanditaires et les complices de ce trafic seront traduits devant la justice où ils répondront de leurs actes.

Par ailleurs, une procédure disciplinaire est déjà enclenchée à l’encontre de certains cadres et agents de la police qui ont brillé par leur complicité à l’aéroport Bangui M’Poko. Je vous remercie ».

Il est à noter que les détenteurs de ces effets militaires se trouvent pour le moment entre les mains des éléments de la police centrafricaine, en attente des poursuites judiciaires selon Bienvenue-Paterne Nguimalé, le DGA de l’émigration et l’immigration, de l’intendance et de la planification du Ministère de la sécurité publique.

Commentaires

commentaires