Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: Ali Darass menace de reprendre la ville de Bambari

ali-darass-de-lupc

Ali Darass de l’UPC

Par Eric NGABA

Bangui 25/02/17 (www.ndjonisango.net): Ali Darass, Coordonnateur militaire, et chef d’état-major de l’Unité pour la Paix en Centrafrique (UPC) signe et persiste malgré son retrait de la ville de Bambari. Dans un communiqué de l’état-major de l’UPC, le mercenaire nigérien a menacé d’intervenir dans la Ouaka en cas d’attaque de la coalition rebelle dirigée par FPRC de Nouredine Adam à Bambari.

Sous les multiples pressions de la Communauté internationale notamment la Minusca, le mercenaire nigérien Ali Darass a quitté la ville de Bambari, la préfecture de la Ouaka, avec ses éléments. Sa présence est signalée dans la préfecture de la Basse-Kotto puis dans celle de Haut-Mbomou. Après son retrait de Bambari, il a manifesté son éventuel retour sur Bambari.

« En cas de crise majeure, le général de Division Ali Darassa Mahamat se tient prêts à intervenir de la manière la plus appropriée qui sera dictée par les circonstances. La réinstallation de l’Etat-major se fera à proximité de Bambari pour pouvoir monitorer et intervenir le plus rapidement possible. Si la coalition FPRC et ses vassaux persiste dans son refus de la paix et impose l’affrontement, nous sommes prêts à répondre militairement » a fait savoir Ali Darass dans le communiqué.

Dans le communiqué, le leader de l’UPC tient à signaler que son départ n’est pas une fuite dictée par quiconque ni un abandon. La décision de départ obéit, d’après le communiqué, à une logique de favoriser la Paix. Toutefois, il a réaffirmé son intention de reprendre la ville de Bambari.

« Le général de Division Ali Darassa Mahamat suit de très près la situation sécuritaire et ne laissera jamais la ville de Bambari tomber dans le chaos, la division ethnique, le massacre d’une partie de sa population, le génocide », lit-on dans le communiqué.

Le mercenaire nigérien demande par ailleurs à la Minusca d’assurer la sécurité de ses représentants au comité consultatif du Désarmement Démobilisation Réinsertion et Rapatriement (DDRR) auquel il participe.

« L’UPC soutient toute initiative qui assure la pérennité de la Paix, notamment l’initiative Africaine pour la Paix et la Réconciliation portée par le Communauté Economique des Etats d’Afrique centrale, l’Union Africaine, l’Organisation Internationale de la Francophonie, L’Union Européenne et les Nations-Unies », poursuit le communiqué.

Depuis le week-end dernier, la Minusca a donné l’ultimatum de 48 heures à Ali Darass, Chef de l’UPC, de quitter la ville de Bambari à l’exigence de la population de la Ouaka. Il s’est retiré de Bambari mardi soir vers une autre location de Centrafrique notamment dans la Basse-Kotto et Haut-Mbomou.

L’identité de l’auteur de l’article :

« Eric NGABA, est un journaliste de formation à l’université de Bangui où il a obtenu sa licence professionnelle en journalisme. Rédacteur dans plusieurs organes de presse, il est le Directeur de rédaction de ce site d’information www.ndjonisango.net , Nous contacter doctarngaba@gmail.com +236 75 01 25 44 / +236 72 61 43 25».

Commentaires

commentaires