Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : De violents affrontements signalés  entre les ex-seleka rivaux à Bambari

0,,16783868_303,00

Ndjoni Sango (Bangui 04/07/16)

Par Eric NGABA

Des affrontements meurtriers sont signalés depuis hier nuit dans la ville de Bambari, à environ 380 km de la capitale centrafricaine, a-t-on appris des sources locales. Selon nos sources, ces affrontements ont opposé dans la nuit du 3 au 4 juillet, des fractions d’ex-Séléka de la localité. Cette situation s’est généralisée aussi dans la ville de Kaga-Bandoro, Bria et Alindao où se trouvent les bases de ces groupes rivaux de l’ex seleka. L’assassinat d’un jeune supposé de la communauté musulmane par un groupe supposé de la communauté peuhle serait à l’origine de cette vive tension.

La ville de Bambari, une localité située à 385 km de Bangui, est depuis hier nuit paralysée par des affrontements opposant des éléments rivaux de l’ex seleka. « C’est depuis hier nuit que nous sommes terrorisés par des détonations à l’arme lourde et légère ici à Bambari. Les habitants du secteur, par peur, ne peuvent quitter leurs domiciles pour aller se réfugier quelque part. Tout le monde est pris au piège par des  tirs nourris des armes lourdes et légères des belligérants qui ne sont pas prêts à cesser leurs hostilités « , nous a témoigné un habitant de Bambari  sous couvert de l’anonymat.

Dans la nuit du 3 au 4 juillet 2016, les éléments de MPC du général Seleka Alkahtim ont attaqué ceux d’un autre général Ali Ndarass dans la ville de Bambari. Selon nos sources, cette situation s’est généralisée aussi dans la ville de Kaga-Bandoro, Bria et Alindao où se trouvent les bases de ces groupes rivaux de l’ex seleka. Des combats qui ont fait beaucoup de victimes, selon une source indépendante.

Pour l’heure, aucun bilan officiel n’est encore connu. « Les éléments du général Alkahtim ont pris en otage les éléments du général Ali Ndarass dans autres villes où ils sont basés « , a témoigné un habitant de la ville de Kaga-Bandoro qui a précisé que les combattants du MPC ont renforcé leurs positions pour descendre sur la ville de Bambari en appui à leurs frères d’armes.

Ces combats ont entrainé un déplacement massif de la population vers les camps de refuges. Selon des informations recueillies sur place, certains habitants des localités citées, par peur d’être touchés par des balles, ne peuvent quitter leurs domiciles pour aller se réfugier quelque part. Ils sont pris au piège entre les tirs nourris des armes lourdes et légères des belligérants qui ne sont pas prêts à cesser leurs hostilités.

A Bambari, l’intervention des forces de la Minusca a tenté de dissuader la tension qui reste encore perceptible dans la ville. Pour l’instant, un calme précaire règne dans la ville mais la situation est encore perceptible, d’après des sources locales. Par ailleurs, des sites des déplacés des localités citées sont encore remplis par des populations fuyant les combats.